Magazine Humeur

«L’hosto» (Bayrou) se fichant de «La charité» (Borloo)

Publié le 11 avril 2011 par Kamizole

francois-bayrou-motion-de-censure-27-janv-2009.1302519972.jpg jean-louis-borloo-herve-morin-fev-2011.1302520120.jpg

C’est la première idée qui me soit venue en voyant ce titre sur Europe 1 Borloo manque de “crédibi-lité” (Bayrou) (10 avr. 2011), estimant que la démarche de Jean-Louis Borloo – qui vient d’annoncer qu’il quittait l’UMP et était “prêt” à représenter le centre à l’élection présidentielle – est une «opération visant à ramener le centre dans la majorité»…

Je pense que François Bayrou – fort de son statut d’éternel et malheureux candidat à la présidence de la République - s’inquiète surtout de voir un concurrent de la même mouvance centriste et bénéficiant d’une relative popularité risquer de piétiner ses plates-bandes.

Je ne saurais dire aujourd’hui si Jean-Louis Borloo ira en 2012 jusqu’au bout de cette intention aujourd’hui affichée mais je me suis beaucoup amusée à lire la réponse donnée par Claude Guéant à une question de Carl Meeus pour le Figaro : «Faut-il un candidat du centre en 2012 ?» :

«A titre personnel, je pense qu’il est préférable que la droite ait un seul candidat dans un contexte où le centre se sentirait respecté. Le travail que fait Jean-Louis Borloo pour rassembler les sensibilités centristes, leur donner, au sein de la majorité, une identité, est remarquable. Un centre qui se sent reconnu au sein de la majorité est un atout supplémentaire. Ce serait, pour les centristes, prendre un grand risque pour leurs idées et leur propre survie que de poursuivre une aventure solitaire. Être unis est un deuxième atout».

Pour quelqu’un qui était présenté lorsqu’en 2007 il fut nommé Secrétaire général de l’Elysée comme un haut fonctionnaire républicain – j’ai le parfait souvenir d’une double page dithyrambique du Monde mais il est vrai que c’était encore l’époque où Jean-Marie Colombani et Alain Minc (en n’ayant garde d’oublier le parfait à-plat-ventriste Philippe Ridet) roulaient pour Sarko – affable et courtois, mesuré dans ses propos, il aura vite appris l’art consommé de la rhétorique politicarde, de la brutalité et du mensonge :

claude-gueant-derapage-raciste-17-mars-2011.1300989893.jpg

je doute qu’un grand nombre des centristes traités plus bas que terre pendant presque quatre ans par Nicolas Sarkozy – et souventes fois plus que rudement “recadrés” par le même Guéant quand ils manifestaient quelque vélléité d’indépendance – puissent croire aujour-d’hui qu’au lendemain de l’élection présidentielle (si par malheur Nicolas Sarkozy était réélu en 2012) ils seraient «respectés»… Nicolas Sarkozy ne respectant rien ni les personnes ni encore moins les promesses. Or donc, à la dernière question «Unis derrière Nicolas Sarkozy ?» il répond «Bien sûr ! Il n’y a pas d’autre candidat possible que Nicolas Sarkozy». Pour avoir lu nombre d’articles, rien n’est moins sûr, y compris dans les rangs de l’UMP.

Ceci dit, ce sont bien les seules réponses qui m’aient fait rigoler dans cette interview Claude Guéant souhaite réduire l’immigration légale (Le Figaro du 7 avr. 2011) car s’agissant des étrangers - qu’ils fussent en situation régulière ou non et/ou demandeurs d’asile ; j’y reviendrais amplement car ce que préparent Sarkozy et Guéant est aussi monstreux que stupide - ou de la laïcité, des réformes de la justice – curieuse manie qu’ont les ministres de l’Intérieur depuis Brice Hortefeux de fixer la feuille de route du Garde des Sceaux ! – et des libertés en général il y a bien de quoi avoir les cheveux qui se dressent sur la tête…

Si tous ces projets étaient menés à bien la France ne serait plus du tout une République démocratique ni un Etat de droit…

Mais je mettrais ma main à couper que le Conseil constitutionnel - toujours sourcilleux et vigilent en matière de libertés et de respect des procédures légales - leur flanquera encore quelques baffes bien magistrales et sans doute idem pour le Conseil d’Etat s’agissant des décrets, sans même parler d’une circulaire toute fraîchement pondue sur l’accueil des demandeurs d’asile :

Lampedusa : une circulaire contre les flux migratoires (Le Figaro du 6 avr. 2011) qui à mon avis méconnaît tellement les dispositions de circulation des demandeurs d’asile en vigueur dans «l’espace de Schengen» et celles de la Convention de Genève du 27 juillet 1951 relative aux droits des réfugiés qu’elle devrait rejoindre dans les poubelles de l’histoire un grand nombre de décrets et circulaires voire de lois ! tout aussi scélérats qu’illégaux et dûment retoqués par les différentes instances compétentes.

plumes-et-goudronjpg.1302520899.png


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte