Magazine Politique

Le Projet socialiste point par point(suite et fin)

Publié le 11 avril 2011 par Leunamme

Dernier épisode de cette série consacrée à l'examen des trente priorités du projet socialiste. Aujourd'hui, les points concernant la fiscalité, et ceux censés améliorer le vivre ensemble et la démocratie.

22 Fusion de la CSG et de l'impôt sur le revenu, meilleure progressivité et imposition à la source : Des mesures qui vont dans le sens d'une simplification pour la majorité des citoyens et d'une plusgrande justice fiscale : on ne peut qu'être pour.

23 Taxation des revenus du capital et des stock options au même niveau que les revenus du travail : voilà une vraie mesure de gauche qui va dans le sens d'un rétablissement d'équilibre entre revenus du capital et revenus du travail, et qui constitue de surcroît une excellente réponse à ceux qui s'inquiète de savoir comment les socialistes vont financer leur programme. Un gros regret cependant : il n'est question nulle part de revenir sur la défiscalisation des heures supplémentaires. Outre qu'elle est injuste et inefficace, cette mesure est une véritable entrave dans la lutte contre le chômage.

24 Instauration au niveau européen d'une taxe de 0,05 % sur les transactions financières : Je suis pour à 100 %. Cela ressemble à s'y méprendre à la taxe Tobin. Petit bémol cependant : vouloir mettre cette mesure au niveau européen, c'est le meilleur moyen pour qu'elle ne se fasse jamais. Pourquoi la France ne serait-elle pas pour une fois, en pointe en matière de fiscalité ? 0;05 %, c'est si élevé, que cela ferait fuir tous les financiers de la planète ? De quoi a-t-on peur ?

25 Généralisation des CV anonymes et expérimentation d'un système d'attestations remis par les policiers lors des contrôles d'identités, pour lutter contre les discriminations : Tout ce qui va dans le sens de la lutte contre les discriminations à l'embauche est bon à prendre, le CV anonyme est donc une bonne chose, quoique largement insuffisante. Quant au système d'attestations, je ne vois pas très bien de quoi il s'agit, ni à quoi cela peut bien servir.

26 Droit au mariage et à l'adoption pour tous les couples, volet handicap sur toutes les lois, et augmentation progressive de l'allocation adulte handicapé et du complément de ressources jusqu'à 100 % du smic : En matière sociale, la gauche, dans son ensemble prouve qu'elle est plus en avance que la droite et plus à l'écoute de l'évolution de la société. Ces derniers temps, on en aurait douté. Dur le mariage homosexuel, on risque d'assister à de nouveaux grands moments avec Mme Boutin : chouette, on va bien s'amuser ! Sur les questions des handicapés, il ne faudrait pas négliger non plus, tout ce qui concerne l'aménagement urbain ou l'accès aux services publiques.

 27 Loi d'orientation tous les trois ans sur l'immigration, renforcement de la lutte contre les employeurs qui ont recours au travail clandestin, contrat d'intégration insistant sur la connaissance de la langue et la compréhension des droits et devoirs républicains :Eh oui ! Le parti socialiste ne pouvait pas faire abstraction de l'air du temps, il fallait bien un petit volet sur l'immigration. En ce qui concerne l'éventuel contenu de la loi d'orientation, je vous conseille de lire le texte socialiste, il est suffisamment obscur et fumeux pour comprendre qu'il n'y aura rien dans ces lois, si ce n'est donner des gages en période électorale, à cette partie de l'électorat populaire tenté par un vote plus extrême. Ensuite, lutter contre des patrons voyous, c'est toujours bien, mais depuis le temps qu'on l'entend, on est en droit d'avoir des doutes. Et puis, le meilleur moyen de lutter contre l'immigration clandestine, ce ne serait pas de faire en sorte que ces personnes n'aient pas besoin d'immigrer pour survivre ? Quant au fameux contrat d'intégration, il me vient une petite question : combien de Français installés en Afrique parlent une langue africaine ? Et que penseraient-ils s'ils devaient en apprendre une pour pouvoir continuer à exploiter en toute légalité la population locale ? Ben, oui, parce que la majorité des français installés sur ce continent, ce ne sont quand même pas des RMistes.

 28 Garantie de l'indépendance de la justice, loi anti-concentration dans les médias et fin de la nomination des responsables de l'audiovisuel public par le chef de l'Etat : Sur l'indépendance de la justice, on attend de voir ! En tout cas, ça fait toujours bien dans un programme, ça ferait tâche si le sujet n'était pas évoqué. Par contre, sur les médias, je suis entièrement pour, il en va même du bon fonctionnement de notre démocratie, même si je crains que pour la presse papier, il ne soit trop tard. Mais pourquoi s'arrêter au milieu du gué ? Allons jusqu'au bout et proposons comme le fait Jean-Luc Mélenchon, que les pouvoirs du CSA soient renforcés, et que le président de cette assemblée soit élu au suffrage universel. Autrement dit, inscrivons dans le marbre ce que les médias sont en réalité : un quatrième pouvoir.

 29 Renforcement du rôle du Parlement, introduction d'une dose de proportionnelle aux législatives, droit de vote pour les étrangers, indépendance du Conseil Constitutionnel avec des pouvoirs renforcés, fin du cumul des mandats : Non, non, vous n'êtes pas en train de lire un texte politique datant de 1981 ! Toutes ces belles choses que les socialistes ont toujours promises et qu'ils n'ont jamais faites ! Si tel avait été le cas, nous ne serions peut-être pas dans la mouise où nous sommes actuellement. Je ressortirai juste le droit de vote aux étrangers : s'il vous plaît, cette fois-ci, faites le vraiment. Il s'agit quand même d'un minimum de justice sociale !

30 Abrogation de la loi sur la réforme territoriale votée par la droite, et engagement vers une nouvelle étape dans la décentralisation assurant plus d'équité financière entre les collectivités locales :Sur le premier point, il s'agit non seulement d'une bonne chose, mais en plus, on est sûr que les socialistes tiendront parole : si la loi reste en l'état, ils risquent de perdre beaucoup de leurs régions et départements qu'ils dirigent, et donc un certain nombre de leurs élus. Faut quand même pas exagérer. Sur le second point, là je dis méfiance, depuis 15 ans, à chaque fois qu'on nous rajoute de la décentralisation, c'est le contribuable qui fini par payer la facture.

Sur d'autres sujets :

Les échos de la gauchosphère reproduisent le texte d'une résolution du Conseil National du Parti de Gauche, où il est question de tentative d'alliance avec le NPA.

dasola a aimé le film de George Nolfi, "L'agence".


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leunamme 1306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines