Magazine

L'Homme Yves Saint Laurent est-il devenu une Allumeuse de Luxe ?

Publié le 11 avril 2011 par Darkplanneur @darkplanneur

Pub-yves-st-laurent Le film événement "La Nuit de L'Homme Yves Saint Laurent" est une déception, un pisse froid moral, une trahison pour la philosophie libertine des anciens maitres des lieux, qui a pourtant fait l'unicité du masculin YSL...

On nous promettait le stupre, l'underground, le trash chic avec le tandem star de Black Swan (Cassel + Aronofsky) à l'arrivée, on se retrouve avec un Paris Aristo tendance Carte Postale, et son temple de l'underground... le Showcase (on croit rêver !).

Le pire est à venir, avec l'interpretation caricaturale de Vincent Cassel, aussi subtil que dans Black Swan (c'est pour dire), il joue une version "artisto" de l'anti-héros de la saga publicitaire AXE, ainsi il fait craquer toutes les filles (il y en a 3 en 2 minutes de film) en un battement de paupière ou par un sourire berlusconien. Mais attention, le bougre est une allumeuse, il ne consomme pas : ni baiser ni coït, il effleure les bouches des filles, pour mieux se casser seul dans la nuit parisienne...Et oui, le secret caché de "La Nuit de L'Homme Yves Saint Laurent" est qu'il la finit seul !

Devant un tel chef d'œuvre de faux trash, on a envie d'applaudir le dernier film Miss Dior avec Natalie Portman à croire que le vrai talent dans Black Swan...c'est elle !

Si vous voulez comprendre, la richesse du vrai masculin Saint Laurent, nous vous donnons rendez-vous dans quelques jours, avec notre prochain Cabinet des Curiosités avec Monsieur Pierre Bergé...

Affiche_nuithomme


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte