Magazine

Oui, non, je ne sais pas

Publié le 11 avril 2011 par Ladyblogue

Autruche
Ma réflexion du jour vient d'un billet que j'ai lu hier. Emery a publié un texte qu'il avait reçu, texte qui lui a été envoyé anonymement au titre provocateur : "Pourquoi il ne faut pas coucher avec une grosse ?".
Le texte vaut ce qu'il vaut, là n'est pas le sujet (je pense même qu'il aurait pu être bon s'il avait été traité avec finesse et intelligence, ce qui est loin, très loin, d'être le cas). Nan, la question que je me suis posée (et que j'ai d'ailleurs posé à Emery) est : pourquoi avoir publié ce texte ?
Emery est certes un homme qui adore pousser l'autre au plus profond de ses retranchements, mais c'est aussi un homme sensé, sensible et intelligent. Je m'interroge donc.
...
La seconde question que je me suis posée est : peut-on publier sur son blog le texte de quelqu'un d'autre dont le sujet prête à polémique sans y ajouter quelque part sa propre opinion ?
Quand on publie un texte qui n'est pas de soi, texte qui entraîne controverses, querelles, débats, discussions, défenses et tout le tralala..., peut-on s'arrêter juste à la publication ?
Quand on a un blog dit "généraliste" où lon parle de tous les sujets (politique, faits de société, racisme, violence, pédophilie, ect...), on met en avant des opinions avec lesquelles on est d'accord, d'autres avec lesquelles on n'est pas d'accord, d'autres encore sur lesquelles on n'a pas d'avis. Jusqu'ici, je suis. Ok.
Il faut donner une fenêtre d'expression à tous, tous bords confondus, oui, notre propre blog peut être cette fenêtre-là ; mais ne devons-nous pas aller plus loin dans ces cas-là ?
Dire oui.
Dire non.
Ou dire je ne sais pas.
Questions.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ladyblogue 1538 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte