Magazine Société

Blanqui (A Eudes, membre de la Commune)

Publié le 12 avril 2011 par Unpeudetao

La chambre mortuaire était au quatrième ;
Et la foule, à pas lents, gravissait l'escalier :
Le Paris du travail, en blouse d'atelier,
Des femmes, des enfants ; plus d'un visage blême.

Ce grand deuil prévalait sur le soin journalier
Du pain de la famille ; il eut, trois jours, la même
Affluence d'amis pour cet adieu suprême.
- Moi, j'attendais mon tour, rêvant sur le palier.

Ce coeur qui ne bat plus battait pour une idée :
L'Égalité !.. Gens sourds ! Terre, esclave ridée
Qui tournes dans ta cage ainsi que l'écureuil.

A présent qu'il est mort, tu l'entendras.. peut-être !
Ce combattant, passant de la geôle au cercueil,
Du fond de son silence, il dit : Ni Dieu, ni maître !

Epitaphe

Contre une classe sans entrailles,
Luttant pour le peuple sans pain,
Il eut, vivant, quatre murailles,
Mort, quatre planches de sapin !

- 4 janvier 1881
- Texte : Eugène Pottier.

**************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte