Magazine

La Publicité Française souffre d'un cancer : la Consanguinité!

Publié le 12 avril 2011 par Darkplanneur @darkplanneur

AppmLe 26e grand prix de la Publicité Presse Magazine a livré son verdict la semaine dernière, sacrant la campagne Evian "Live Young".. Si le choix du grand prix peut se défendre, le reste du palmarès et surtout la manière m'a laissé quelque peu sans voix.


Cet article coup de gueule s'adresse à la confrérie des Publicitaires français: "nous sommes les premiers à déplorer la baisse de la qualité des productions hexagonales, mais pour cela, il serait grand temps de revoir les méthodes dans les Jurys/Prix."

Maria-sharapova-evian-live-young

BETC est une bonne, une grande agence même, mais je pense que voir son président co-diriger le jury de l'APPM, et comme par miracle truster plus de la moitié des prix et mentions, participe à un dangereux mélange des genres, pire, à une décrédibilisation de la performance de cette agence. Pour une grande majorité de publicitaires (j'ai fait mon sondage) à la remise du Grand Prix, la campagne de l'année est Diesel "Be Stupid"!

Pour continuer le débat, Olivier Bouas Laurent, Directeur Général Adjoint de l'agence Dufresne Scarlett Corrigan et membre du jury de ce 26e Prix de l'APPM nous donne en exclusivité son point de vue sur l'etat de la création française.

Olivier_BOUAS-LAURENT_
 

Darkplanneur:Quel diagnostic tirez vous de cette expérience de juré du Grand Prix de l'APPM?


OBL:Globalement un sentiment de nostalgie. Malheureusement j’ai bien l’impression que le niveau était meilleur les années précédentes (Déçu par le niveau faible de la catégorie voiture, catégorie inspirante pourtant ?). A croire que la presse n’intéresse plus du tout les nouvelles générations ?! 
 
Darkplanneur: Comment jugez vous l'état de santé de la Création 'Print'?


OBL:On observe depuis un an un retour aux fondamentaux du business et aux campagnes sans prises de risques. Par conséquent il y a moins de place pour la créativité !

Darkplanneur: Le palmarès semble quelque peu remis en cause: Betc Paris (dont le président Co- Présidait aussi le jury) rafle la mise avec les 2/3 des mentions et prix, votre point de vue?


OBL: C’est vrai qu’il y avait toute la famille du groupe HAVAS : BETC et une bonne partie de leurs clients (dont EVIAN !), EURO RSCG C&O, W&C, Havas Media.
A mon gout, cela a plus animé qu’influencé le jury. Par ailleurs il nous faut reconnaître que le niveau de BETC est élevé.
 
Darkplanneur: Quelles sont selon vous les futures grandes orientations à prendre pour la Com Print?


OBL:Continuez à conserver le gout du beau car c’est bien dans la presse magazine que l’on retrouve de belles exécutions et mises en page.
Egalement favoriser les créations plus immédiates, plus évidentes, plus épurées comme par exemple la campagne Mini Chupa-Chups.
 
Darkplanneur: Votre coup de cœur de Juré?


OBL: Nous étions plusieurs à voter pour Diesel ! J’ai exagérément défendu cette campagne car c’est le type de pub qui donne envie de continuer à faire notre métier. Elle est décalée, intelligente… et pas si vulgaire que l’on pourrait le croire !
 
Darkplanneur: Votre actualité?


OBL: Un concept intéressant pour Affligem : « La Minute Belge », Un slogan de l’agence pour Curly « Si t’as pas d’amis prend un Curly » née en 2008 qui à lui seul entraine plus de 150 000 fans sur Facebook. Mais aussi le dispositif interactif DESPERADOS EXPERIENCE (http://www.youtube.com/desperados) qui fait la une de Campaign en ce moment (350 000 vus depuis 72 heures sans pub)!

Curated by Thomas


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte