Magazine Société

Mariage

Publié le 12 avril 2011 par Vonric Vonric

*Coup de gueule*Bon, me voila de retour. Je rassure tout de suite mes 2-3 lecteurs fidèles, ce ne sont pas les préparatifs du mariage qui m'ont tenu éloignés. Je veux bien entendu parler du mariage de Kate Catherine Middleton et du Prince Williams (famille royale oblige, il parait qu'il faudra éviter maintenant de dire Kate. Mieux : utilisez "son altesse royale" ).

Pour ceux qui seraient passés à coté de cet évènement mondial, voir planétaire, concentrés sur les révolutions arabes, le renversement de Gbagbo, la guerre en Libye, la catastrophe au Japon ou autres crises financières, il est encore temps de se ressaisir : LE grand évènement de la fin Avril est le weekend de 4 jours en Angleterre où on va se mettre au vert dans la campagne anglaise le mariage de Catherine Middleton et du Prince Williams, numéro 2 dans la lignée de succession au trône d'Angleterre (donc si tout va bien futur suzerain) le vendredi 29 avril 2011.

Vous pourriez me dire : qu'est ce qu'on s'en fout ! Mais justement, même en le voulant très fort, même sur ce blog, vous ne pouvez y échapper. Non seulement la presse anglaise en parle, mais la frénésie a débordé des frontières et même Le Parisien en dit quelque chose hier !

Mais qui c'est, cette Kate ?

Catherine Elisabeth (oui, un second prénom de reine !) Middleton est née en 1982. A en croire les journaux britanniques, c'est une petite roturière qui a un enfance difficile : la malheureuse se fait charrier à l'école (on lui tirait les couettes ?). Bref c'est Cendrillon. Son être entier brille d'une aura ; elle pourra surement bientôt guérir par application des mains (bientôt... quand elle sera officiellement princesse seulement probablement).

Il suffit de lire la presse britannique pour voir la déférence dégouliner:

"Kate Middleton a réussit à maintenir un éclatant sourire malgré la pluie battante hier lors de sa dernière apparition publique officielle en tant que fille célibataire. Son charme naturel a clairement enthousiasmé la foule qui s'est présentée pour lui souhaiter la bienvenue[...] Kate - qui portait ses cheveux avec un style à demi relevé, à demi relâché [...] La maquilleuse de célébrités Mary Greenwell a déclaré: Kate a maîtrisé la signature de son regard. Elle est une beauté naturelle, avec ces yeux noirs, de magnifiques cheveux épais et un joli nez relevé".

Ou la presse française :

"Vêtue d'un tailleur bleu marine très ajusté et très chic, qui lui allait à merveille, Kate, s'abritant sous un parapluie noir surdimensionné, avait opté pour un changement vestimentaire subtil. Elle était chaussée de talons hauts, qui confirment son grand style. Ses cheveux étaient relevés sur les côtés et relâchés à l'arrière : une coiffure qui, selon certaines spéculations, pourrait être un essai pour son mariage. Le bleu de son tailleur était assorti à sa bague de fiançailles de diamants et saphir. "

En fait, Catherine Elizabeth Middleton, 29 ans, a grandi dans une famille de millionnaires. Michael et Carole Middleton (une ex-hôtesse de l'air) ont monté une entreprise vendant des jeux et farces-et-attrappes qui grossit rapidement et leur apporte la fortune.

Elevée dans les meilleurs écoles privées, elle entre à 13 ans au collège Marlborough dans le Wiltshire (£15,000 par an ! ). Elle y étudie la chimie... et comme tout enfant de la haute classe britannique, l'histoire de l'art qu'elle poursuit à l'université de St Andrews en Ecosse (école qui accueille la plupart des nobles britanniques ; Williams étudie aussi l'art la même année, mais passe ensuite à la géographie).

Après avoir quitté l'université, elle rejoint la chaîne de mode Puzzle, appartenant à des amis de la famille et travaille aussi pour l'entreprise familiale.

Bref, en enfance difficile comme on aimerait en voir plus souvent !

Pour oublier la crise, on ressuscite Lady Di

Crise financières, hausse des droits universitaires, augmentation de la TVA, restrictions des aides sociales, médias et gouvernement ont donc du se dire qu'ilétait grand temps d'un coté de penser à autre chose, de l'autre de regarder ailleurs.

On nous rejoue donc le coup de Lady Di, la "princesse du peuple" ! La mère du Prince Williams est présentée comme une sainte. Beaucoup veulent croire que Kate sera la réincarnation de cette icône. Et la famille royale se prête au jeu : la bague de fiançailles qu'elle a reçue de son futur mari n'est rien d'autre que celle de feu la mère de celui ci ! (super cadeau : non seulement ce n'est pas personnel, mais en plus la bague sera toujours associée à quelqu'un d'autre ... à moins que ce ne soit par souci d'économie ?).

Donc si quelqu'un pouvait m'expliquer en quoi on devrait être fier de toute cette mascarade, merci de laisser un commentaire.

En attendant je vais m'acheter un sac de Lydia Leith.

Royal Wedding Sick Bag

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vonric Vonric 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine