Magazine High tech

Digital Conference London : l’heure est toujours à l’expérimentation

Par Ebouquin

Digital Conference London : l’heure est toujours à l’expérimentation

Les foires du livre s’enchaînent en Europe. Après celle de Paris qui se tenait le mois dernier Porte de Versailles, c’est au tour de Londres d’accueillir sa grande messe de l’édition. Particularité de l’édition de cette année, l’événement s’est ouvert par une conférence dédiée aux transformations apportées par le numérique. En effet, en l’espace de quelques mois, le marché britannique a grandement changé. A temps pour les fêtes de fin d’année, Amazon avait lancé son Kindle qui a fait entrer l’édition anglaise dans un nouvel âge. Les éditeurs bénéficient désormais de débouchés plus importants, fort du succès du reader d’Amazon.

Du coup, cela a eu pour conséquence de recentrer les éditeurs sur l’élargissement de leurs catalogues plutôt d’aller chercher l’innovation, notamment par la création d’éditions enrichies de leurs textes. Les enhanced editions n’ont pas le vent en poupe, c’est le moins que l’on puisse dire… Un avis notamment manifesté lors de la prise de parole d’Evan Schnittman de la direction de Bloomsbury.

Enhanced will have an incredibly big future in education, but the idea of innovation in the narrative reading process is just a non-starter, I’ve been smug about this, and now I’m even smugger.

Il est vrai qu’après l’effusion connue l’année dernière autour du livre enrichi, le soufflet est retombé. Chaque tentative est restée avant tout une opération de communication pour tenter de décrocher des contrats auprès des gros groupes d’éditions. Un an après, la plupart des sociétés travaillant dans ce domaine ont recentré leur activité ou tout simplement abandonné cette difficile tâche. En attendant de voir arriver une nouvelle vague d’entrepreneurs…

La Digital Conference ne s’est pas uniquement intéressée au sort des applications enrichies mais a abordé bien d’autres sujets qui alimentent la réflexion autour du livre numérique : relation entre auteurs et éditeurs, la communication en ligne, le recueil de données etc. Marc de SoBookOnline revient sur son blog sur ces autres discussions dans un compte-rendu très détaillé. A lire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines