Magazine Poésie

Fаëlle : pоème

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Sans titre 129

J'ai crié ma Vie à la foule

Mais la foule criait aussi

Le vent a emporté mes mots

Et le temps passait

Les aiguilles tournaient

Je ne pouvais les arrêter

Alors j'ai écrit ma Vie sur la page d'un livre

Mais on ne lit plus les livres et le livre a brûlé

Le vent a emporté ses cendres

Et le temps passait

Les aiguilles tournaient

Je ne pouvais les arrêter

Désespérée j'ai murmuré ma Vie au vent

Elle a traversé rivières et forêts

Le vent a emporté ma Vie

Et le temps passait

Les aiguilles tournaient

Je ne voulait plus les arrêter

Le vent a chuchoté ma Vie

Une lumière a frémit

Elle a éclairé mon existence un instant

Le vent a murmuré ma Vie

Un Loup l'a entendu

Il m'a pris sous son aile

Le vent a dispersé ma Vie

Il a suivit le chemin de l'Ombre

Mais la nuit est venue et l'Ombre a disparue

Le vent a chanté ma Vie

La mélodie a effleuré les plumes d'un Ange

Éclairant ma Vie, ensemble on s'est envolé

Le vent m'a raconté ma Vie

Et le dernier murmure est resté

Chantant à mon oreille

Je T'aime


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines