Magazine Football

MU 2-1 Chelsea : Manchester monte en puissance

Publié le 13 avril 2011 par Supra

http://img.lequipe.fr/Medias/Football/201104/650x475/hernandez-et-park-les-deux-buteurs-mancuniens-contre-chelsea.jpg

Photo : REUT

Manchester United est en demi-finale de la Ligue des Champions. Emmenés par l’intenable trio Giggs-Rooney-Hernandez, les Mancuniens ont fait preuve d’un grand réalisme pour battre une décevante équipe de Chelsea.

Ce Manchester-là n’a rien à voir avec celui qui avait laborieusement éliminé Marseille au tour précédent. Déjà vainqueur à Stamford Bridge (0-1 but de Rooney), Manchester United s’est de nouveau imposé face à Chelsea (2-1) grâce à des buts de Hernandez (43’) et Park (77’) contre une réalisation de Drogba (76’). Moins souverains qu’à l’aller, les Mancuniens ont une nouvelle fois frappé par leur réalisme. Bousculés en première période par des Blues volontaires mais maladroits, les Red Devils ont ouvert le score sur l’une de leurs premières opportunités. A la réception d’une belle transversale de Rooney, Giggs a montré qu’il lui restait de beaux restes en initiant un une-deux avec O’Shea avant de servir Hernandez sur un plateau (1-0, 43’). Un peu plus tôt, "Chicharito" avait déjà fait trembler les filets de Cech sur un service de Rooney mais son but avait été logiquement refusé pour une position de hors-jeu (26’). Le trio Giggs-Rooney-Hernandez a été à la construction et à la conclusion de ces deux buts. S’ils ont globalement dominé le premier acte, les Blues n’ont que très rarement inquiété la défense mancunienne et ce malgré la prestation très moyenne de Ferdinand, diminué dès le début de la rencontre après avoir reçu un coup. Seules la frappe trop molle de Lampard à la suite d’une belle percée de Malouda (15’) et la sortie hasardeuse de Van der Sar au-devant d’Anelka (30’) ont donné des sueurs froide au public d’Old Trafford.

L’énigme Torres

Dans un dispositif différent de celui aperçu six jours auparavant, Chelsea a posé beaucoup plus de problèmes à Manchester qu’à l’aller. Un milieu à trois (Ramires-Essien-Lampard), deux ailiers (Anelka et Malouda) et… un fantôme.  Car ce qu’il a manqué à Chelsea en première période c’est bel et bien un buteur, rôle que Torres n’a une nouvelle fois pas su remplir. En 45 minutes, l’attaquant espagnol ne s’est pas procuré la moindre occasion. On peut se demander pourquoi Ancelotti l’a préféré à Drogba, dont on connaît les qualités athlétiques et l’influence sur ses équipiers. Peut-être subit-il la pression d’Abramovitch qui ne veut pas voir son investissement de 58 millions sur le banc des remplaçants. Le président du club londonien n’a donc pas dû apprécier de voir Drogba prendre la place de Torres au retour des vestiaires. Pourtant, cette rentrée a fait le plus grand bien aux Blues. Après une première tentative infructueuse (57’), l’attaquant ivoirien, bien lancé dans la profondeur par Essien, a ravivé le rêve européen du milliardaire russe en ajustant Van der Sar (1-1, 76’). Une égalisation inespérée pour les hommes de Carlo Ancelotti, à dix depuis l’expulsion de Ramires (70’). Mais moins d’une minute plus tard, sur un service de l’inévitable Giggs, Park a inscrit son premier but européen de la saison d’une frappe sèche, évitant ainsi à son équipe de vivre une fin de partie angoissante (2-1, 77’). La diabolique efficacité des hommes de Sir Alex Ferguson a finalement fait la différence dans une partie intense mais peu avare en occasions. Alors que Chelsea a perdu tout espoir de remporter un titre cette saison, Manchester United est encore en course pour le triplé.

Manchester United – Chelsea : 2-1 (1-0)

Mardi 12 avril 2011 – 20h45

Manchester (Old Trafford)

Spectateurs : 75 000

Buts : Hernandez (44’), Drogba (77’), Park (78’)

Man U : Van der Sar – O’Shea, Ferdinand, Vidic, Evra – Park, Carrick, Giggs, Nani (Valencia, 75’) – Rooney, Hernandez

Non utilisés : Berbatov, Brown, Scholes, Gibson, Kuszczak, Smalling

Avertissements : O’Shea (19’), Evra (59’)

Chelsea : Cech – Ivanovic, Alex (Ferreira, 82’), Terry, A.Cole – Ramires, Essien, Lampard – Anelka (S.Kalou, 61’), Torres (Drogba, 46’), Malouda

Non utilisés : Obi Mikel, Zhirkov, Benayoun, Turnbull

Avertissements : Ramires (34’ et 70’), Malouda (37’), Terry (41’)

Expulsion : Ramires (70’)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Supra 201 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines