Magazine

Opinion : le renouveau pédagogique

Publié le 03 février 2008 par Hugo Jolly

file_306139_264337.jpg

Depuis quelques années, le gouvernement à enclencher la controversée réforme nommée « le renouveau pédagogique ». L’intention était louable : aider les jeunes en difficultés, consacrer plus d’heures aux matières principales dont le français et l’anglais et adapter davantage les cours aux nouvelles réalités des élèves. Par contre, ce n’est pas ce qui se passe en ce moment.

On en parle régulièrement dans les médias, la réforme fait rager les parents et les enseignants. Tout premièrement, il y a le fait que l’on laisse de côté l’apprentissage des connaissances pour s’intéresser davantage à l’acquisition de «compétences», que les élèves vont découvrir eux-mêmes. Déjà en partant, cela pénalise grandement les jeunes qui sont moins autonomes et qui doivent recevoir plus d’attention de la part des enseignantEs.

Également, il y a de sérieux problèmes au niveau des nouveaux contenus des cours. Par exemple, on nivelle par le bas dans certaines matières, mais on remonte trop par le haut d’autres matières. Par exemple, les élèves qui font cette année des mathématiques de 3e secondaire voient des choses que leurs prédécesseurs voient en ce moment en 436 dans l’ancien programme.

Cette réforme brouillonne et mal organisée stresse au plus haut point les professeurEs du secondaire qui prennent connaissance du programme en même temps que les élèves. Les bulletins aussi sont incompréhensibles. Le gouvernement à reçu un déluge de critiques à cause des bulletins étranges qui accordaient des commentaires et des signes étranges au lieu de vrais résultats chiffrés et basés sur une moyenne. Depuis, ils ont été obligés de remettre les bulletins chiffrés, mais comment voulez-vous évaluer une compétence en pourcentage dans un cours d’art ou d’éducation physique ? Cours qui sont par ailleurs progressivement éliminés pour laisser place à des cours que même les profs n’arrivent pas à comprendre les objectifs. Par exemple, mélanger enseignement moral, mathématiques, chimie et physique dans un même cours. Ce n’est pas de la fiction, c’est vraiment que ce les cours de mathématiques vont offrir aux jeunes rendus en 4e secondaire l’an prochain…

Malgré les mots rassurants du ministère de l’éducation, des sports et des loisirs (et chasse et pêche tant qu’à y être ?), les élèves réussissent beaucoup moins bien qu’avant et cela risque de faire augmenter le taux de décrochage chez les jeunes du secondaire (les élèves de la réforme étant en 3e secondaire actuellement, ils auront 16 ans en secondaire 4)

La réforme est mal conçue, bâclée et nous mettons l’éducation d’une génération en péril avec des méthodes qui ont prouvés leur échec dans les pays de l’Union Européenne. C’est pour cette raison que j’appuie la coalition «stoppons la réforme» et que je vous invite à signer leur pétition.

N.B. : Pour l’écriture de ce texte, je me suis basé sur les témoignages de membres de ma famille qui sont dans la réforme mais aussi d’enseignants.

Antho


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hugo Jolly 383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte