Magazine Amérique latine

Humala fait plonger la bourse péruvienne

Publié le 15 avril 2011 par Rene Lanouille
La bourse de Lima a encore chuté hier pour le 4ème jour consécutif, les investisseurs craignant l’arrivée au pouvoir d’Ollanta Humala. Humala fait plonger la bourse péruvienne Il s’agit de la plus grosse plongée hebdomadaire à la bourse de lima depuis la crise des subprimes en Octobre 2008. Les hommes d’affaires du pays craignent l’arrivée au pouvoir du leader de la gauche, qui a déjà confirmé que son gouvernement prendrait le contrôle de l’économie du pays.

Hier, la bourse de Lima a chuté de 2,5%, ce qui fait une chute globale de 15% depuis le début de la semaine et le résultat du premier tour des élections. Il s’agit de la plus grosse dégringolade de toutes les bourses mondiales. La monnaie locale s’échange à 2,82 sols pour un dollar et elle est au plus bas sur ces quatre derniers mois.

Humala, ancien officier de l’armée et ancien allié du président vénézuélien Hugo Chavez, semble prendre conscience que son programme économique fait peur aux investisseurs locaux et étrangers. Il a déclaré hier qu’il pourrait modifier son programme et le rendre moins radical. Humala a remporté le 1er tour des élections avec 31,8% des voix devant Keiko Fujimori, fille de l’ancien président Alberto Fujimori actuellement en prison, créditée de 23,5% des voix. Le deuxième tour est prévu le 5 Juin prochain.

Notre ami et confrère de la « Semana Economica », Rodrigo Salazar, nous a expliqué hier soir au téléphone les raisons de cette panique boursière : « il y a beaucoup de nervosité à cause du résultat attendu au 2ème tour où on s’attend à voir triompher Humala. Il y a très peu d’acheteurs. Les pertes ont été très rapides, avec un vent de panique venant des investisseurs locaux et étrangers. Cela n’a pas beaucoup de sens, à mon avis, car on ne connait pas encore la fin de l’histoire. »

Humala a déclaré hier qu’il comptait forger des alliances aves les candidats du centre et qu’il ne souhaitait pas utiliser la force pour reformer les institutions péruviennes. Tout comme Fujimori, Humala a rencontré hier l’ancien ministre des finances, Pedro Pablo Kuczynski, arrivé en 3ème position des élections, et dont il recherche le soutien pour le second tour.

La bourse de Lima devrait continuer son instabilité dans les semaines à venir. L’inquiétude demeure car s’il est élu, il envisage de geler 50 milliards d’investissement dans les domaines miniers et énergétiques ainsi que dans de nouvelles infrastructures qui feraient pourtant du bien au pays…



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte