Magazine Environnement

L'ail et ses bienfaits

Publié le 11 avril 2011 par Redacweb @redacweb

L'ail et ses bienfaits

L'ail : remède contre certains maux

L’ail est un remède ancestral qui soigne de nombreux maux. Ses bienfaits et ses vertus sont nombreux à condition de consommer une à deux gousses d’ail par jour.

Son origine


Cette panacée (remède contre tous les maux), utilisée depuis 5000 ans, serait originaire d’Asie centrale mais elle a été adoptée par bon nombre de civilisations (grecque, romaine, égyptienne). On lui confère de nombreuses vertus. L’ail était souvent distribué aux soldats avant les combats ou aux esclaves pendant les grands travaux de construction.

Sa composition


Ce sont les composés soufrés qui apportent à l’ail toutes ses vertus mais aussi sa mauvaise haleine. Il contient :
  • des antibiotiques naturels (ajoène, allicine),
  • un prébiotique naturel : l’inuline qui stimule la flore intestinale,
  • des antioxydants (polyphénols, flavonoïdes)
  • des vitamines A, B, C et E,
  • des minéraux (potassium, souffre, manganèse, phosphore, calcium, magnésium, sodium, chlore…)
  • des oligo-éléments (fer, zinc, manganèse, bore, cuivre, nickel, iode et sélénium).

Ses bienfaits


L’ail possède des vertus curatives et préventives connues depuis la nuit des temps:
  • antibiotique naturel (médecine préventive),
  • antioxydant (lutte contre le vieillissement),
  • anti-inflammatoire,
  • anthelmintique (combat les vers intestinaux),
  • antiseptique,
  • dépurative (purifie le sang),
  • désinfectante (cataplasme),
  • digestive (stimule l’intestin, active la sécrétion gastrique),
  • diurétique,
  • expectorante (vapeur),
  • fortifiante.

Plus récemment des études ont démontré que la consommation journalière d’une gousse d’ail réduit les risques de cancer de l’estomac, du colon, du rectum, de la tête, du cou, du poumon, du sein et de la prostate. On lui prête une action modérée dans la réduction de l’hypertension. Il protègerait des risques cardio-vasculaires mais cela n’a pas été prouvé. De même, une consommation régulière réduirait le taux de sucre dans le sang (hypoglycémie).
Il existe une interaction entre l’ail et les médicaments anticoagulants : il accentue leurs effets entrainant des saignements. Il est déconseillé de manger trop d’ail avant une intervention chirurgicale. Les composés soufrés, outre leurs bienfaits, sont responsables d'une digestion difficile de l’ail pour certains. Une ingestion crue et à jeun peut entraîner des troubles gastro-intestinaux.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Redacweb 280 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte