Magazine Côté Femmes

Test Produit : Kenzoki

Publié le 04 février 2008 par Cecile Berthelon @walinette

Comme quelques blogueuses chanceuses, j'ai eu l'opportunité de découvrir gracieusement quelques produits de la gamme Kenzoki, dont la fameuse Crème qui fait belle.
L'opération date un peu, mais que voulez-vous, le post acheminement Maison maternelle-Mexico a pris son temps.

Après un questionnaire un peu curieux (point de peau sèche à tendance grasse genre) mais plutot sur ses goûts et inclinations personnelles je suis diagnostiquée "fleur de gingembre". Ah. Soit.

Il y a de cela plus d'un mois maintenant, j'ai donc recu dans mes petites mains les pots tant prometteurs. Que je me suis empressée de tester.

Matin : Crème qui fait belle.
Premier contact : on nous promet une expérience sensorielle qui fleure le coup marketing. Hum, méfiance. Et bien vous savez quoi : c'est vrai. Je n'en reviens pas moi même : je suis addicte AU POT de la crème. Je ne sais pas dans quelle matière c'est, mais c'est doux et ca glisse... Limite si je prends pas mon pied à chaque ouverture / fermeture... (même le pot fini je pourrais toujours avoir mon shoot....)
Deuxième contact : le parfum... pareil : ils ont réussi leur coup. C'est frais, c'est féminin et c'est DIFFERENT. Addicted X 2.
Troisième contact (bon ben t'as pas finis, tu la tartines ta crème ?) : La texture est très agréable, fine, pénètre facilement et laisse une impression douce et cotonneuse. Bonus : après une semaine je trouve qu'elle hydrate bien. Addicted X 3.

Soir : La crème planante pour le visage.
Je ne vous refais pas la série, les impressions sont globalement les mêmes.

J'ai laissé de côté la crème qu'il faut mettre au frigo. Sachant que mon frigo se trouve deux niveaux au dessus de ma salle de bain, niveau ergonomie on a fait mieux.

Conquise, je suis.
Tout allait donc bien dans le meilleur des mondes possibles.
C'est alors qu'au matin du 9ème jour, arrivée au boulot je sens une chaleur me monter aux joues... Je mets ca sur le dos de mon poncho wal-mart et n'y pense plus.
Jusqu'au soir.
Démaquillage en règle et applicage de crème. Ben coup de chaud à nouveau. Sauf que là j'ai un miroir : on dirait que j'ai un coup dans le nez facon je ferais mieux de ne pas reprendre une quatrième coupe (Veuve Clicquot ou pas). Les joues écarlates.
Chiotte. Cata. Drame.
Y'a pas. C'est la crème.

LA déchirure.. que faire... le Zhom qui passe par là me propose de m'échanger ma Kenzoki contre sa Nivea Q10 (Nivea qui a fait ses preuves, mais qui reste quand même une sacrée chienlit à étaler). Rhaaa, OK. Je pourrais toujours continuer à lui ouvrir le pot, c'est toujours ca de pris sur l'expérience sensorielle.
C'est d'ailleurs à ce moment que j'ai réalisé que la Kenzoki a des micro-paillettes qui brillent sur le visage... il était beau, mon Zhom...

Alors bon... après un arrêt de quelques jours, j'ai craqué, je remets la crème. Je touche du bois, cela fait 11 jours et il ne s'est rien passé. Je surveille attentivement la moindre vélléité de rougeur. Ca vous est déjà arrivé ce genre de chose ? Les allergies se manifestent autrement qu'avec des boutons ? Je fais une bêtise en insistant ?

En conclusion, la preuve est faite qu'il vaut mieux demander à tester la crème avant d'investir dans un pot à 60 euros, sur 15 jours de préférence.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cecile Berthelon 711 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine