Magazine

Mariage royal : le boum irrévérencieux des souvenirs en tout genre

Publié le 18 avril 2011 par Regent's Park

On ne parle plus que de “ça”où que l’on aille, quoi que l’on fasse. L’imminent mariage princier remplit non seulement les colonnes des journaux britanniques mais aussi les poches d’entrepreneurs malins dont le business des souvenirs n’a jamais autant prospéré.

Le Jour J approche et la tension monte dans le Royaume : Will et Kate, leurs proches, leurs serviteurs et même leurs animaux domestiques font la une des journaux britanniques. Des millions d’Anglais et sans doute tout autant d’étrangers attendent le 29 avril avec une impatience dotée d’un consumérisme exacerbé. Et oui, ce n’est pas tous les jours qu’un prince se marie : l’achat de souvenirs s’impose. Cela tombe bien, Napoléon l’avait déjà dit, l’Angleterre est une nation of shopkeepers et passer à côté d’un tel évènement serait une véritable hérésie commerciale. “Nos designs sont prêts depuis 2 ans, déclare Peter Jones, directeur d’une entreprise de porcelaine spécialisée dans la vaisselle commémorative, quand le mariage a été enfin annoncé, nous étions les premiers sur le marché. Il ne nous manquait plus que la photo officielle des fiançailles de Kate et William”. Pour l’entreprise Peter Jones Ltd, comme pour beaucoup d’autres, le mariage est une aubaine et relance un business légèrement terni et souffrant de la concurrence des pays d’Asie. “Mais attention, insiste-t-il, la qualité de nos produits n’a aucun rapport avec celle des souvenirs importés de Chine ou de je ne sais où”. “C’est un événement royal britannique, il doit être célébré par des produits fabriqués en Grande-Bretagne”, affirme son beau-fils, gérant de la société.

Des tasses vieillottes aux préservatifs “Bijoux de la Couronne”

Des centaines de milliers de produits cheap (assiettes, petites cuillères, tee-shirts…) ont en effet envahi ces derniers mois toutes les boutiques de souvenirs de la capitale et les allées du marché de Camden… jusqu’à l’overdose ou du moins l’indigestion. D’où la création par l’illustratrice Lydia Leith de sacs à vomi, les “Royal Sick Bags” ! Car si les entreprises rétros et un tantinet vieillottes de souvenirs retrouvent un second souffle de vie, l’événement princier inspire une nouvelle vague de créateurs. La marque de jouets Sylvanian a créé un set spécial Royal Wedding avec deux petits lapins appelés William et Catherine, Procter & Gamble va lancer une série de produit vaisselle commémorative du mariage, des tisseurs écossais (the Lochcarron Weavers) ont inventé un nouveau tartan : le “tartan mariage royal”. Sans oublier la cerise sur le gâteau : La boîte de 3 préservatifs produite par la marque au nom plus qu’évocateur de Crown Jewels (bijoux de la couronne) ! A en croire la publicité sur le site de Crown Jewels, il s’agit d’une édition de préservatifs unique “qui combinent la force d’un prince et d’une future princesse soumise…” Difficile de résister et d’ailleurs, les boîtes partent comme des petits pains !

Selon Harriet Hastings, pâtissière spécialisée dans la confection de gâteaux sur mesure – elle a déjà prévu toute une gamme de biscuits “royal wedding” -, les tendances ont changé ces dernières années en ce qui concerne le marché des souvenirs, “c’est plutôt irrévérencieux de nos jours, et je trouve cela plutôt intéressant !”, souligne-t-elle. Oui, les temps changent mais les contes de fées font toujours rêver et même plus, si affinités !

– En cas d’indigestion, le site des “Royal Sick Bags” : http://www.lydialeith.com/
En cas de besoin, les préservatifs “Bijoux de la Couronne” : http://crownjewelscondoms.com/

Mariage royal : le boum irrévérencieux des souvenirs en tout genre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Regent's Park 552 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte