Magazine Insolite

Il vole 6 millions d’euros avec un seul mail

Publié le 18 avril 2011 par Nadegemambe @nadegemambe

arnaque.jpg Un homme a arnaqué le groupe d’édition Condé Nast de 6 millions d’euros, en envoyant un simple e-mail.


Condé Nast est un groupe d’édition connu pour les magazines qu’il édite à travers le monde, tels que Vogue, Glamour, Allure ou encore le New-Yorker. Récemment, un arnaqueur débrouillard a réussi à soutirer 6 millions d’euros (8 millions de dollars) à la firme, simplement en envoyant un mail.

La partie inquiétante de l’histoire réside dans la facilité avec laquelle l’opération s’est effectuée. Début novembre, Condé Nast a reçu un mail "d’autorisation de paiement électronique" dans ses bureaux de New York.

Le formulaire était au nom de Quad Graph, faisant penser à Quad/Graphics Inc., une société qui imprime des magazines. Il demandait à Condé Nast des paiements directs vers le compte dont les coordonnées étaient fournies.  Cette dernière a rempli le formulaire et l’a renvoyé, effectuant des virements réguliers. Ainsi, plus de 6 millions d’euros (8 millions de dollars) ont été transférés les mois suivants.

Ce n'est que le 30 décembre, soit deux mois plus tard, qu'un courrier de la part de Quad/Graphics a mis la puce à l’oreille de Condé Nast : ceux-ci demandaient pourquoi ils n’avaient reçu aucun paiement depuis mi-novembre. Selon le blog Forbes, la société a alors appelé les Services Secrets, qui ont détecté la fraude électronique.

Les investigateurs ont très vite pu découvrir que l’argent avait été redirigé vers le compte d'un dénommé Andy Surface, 57 ans. Celui-ci avait ouvert fin septembre à la BBVA Compass Bank au Texas, se faisant passer pour le propriétaire de Quad/Graphics, documents officiels factices à l’appui.

Heureusement, les deux possesseurs de Condé Nast, Si et Donald Newhouse, ont eu la chance de retrouver une grande partie du butin. L’argent avait séjourné dans deux comptes : celui contenant la plus grosse somme était sur celui de Quad Graph. L’autre compte concerné était au nom d’Andy Surface, qui possédait également le premier. Heureusement pour les victimes, tous les fonds que le malfaiteur avait prévu d’expédier au Niger étaient encore dans les comptes !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nadegemambe 4500 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine