Magazine Société

Le Chant d’un soldat

Publié le 19 avril 2011 par Unpeudetao

Je suis le serf de la caserne,
Misérable porte-giberne,
Plus à plaindre qu'un portefaix ;
Car nos bourgeois, race bâtarde,
Ont fait de moi leur chien de garde.
Prudhommes, digérez en paix !
Mais si le vent dresse des barricades,
Si les pavés ont des couleurs d'éclair,
Devant le peuple, camarades,
La crosse en l'air ! La crosse en l'air !

Là-bas, de son baiser de flamme,
Marianne enivrait mon âme !
Aux jours de douce liberté ;
Ici, comme un forçat au bagne,
J'ai la consigne pour compagne :
Triste compagne, en vérité !
Mais, si le vent dresse les barricades, etc.

Pour apprendre à plier l'échine,
J'ai passé par la crapaudine,
Secoué d'un haineux frisson !
Et l'officier puant la gomme
S'amuse à meurtrir mon coeur d'homme ;
La brute n'a pas la raison !
Mais, si le vent dresse les barricades, etc.

Aux champs labourés par nos bombes,
Germains, pour qui tant d'hécatombes ?
Pour les vautours, ces oiseaux gras !
Une guerre plus légitime,
C'est la guerre à qui nous opprime :
La seule que je ne fais pas !
Mais, si le vent dresse les barricades, etc.

Qui donc me parle de patrie ?
Ces galonnés, graine pourrie
Des plus lâches capitulards !
Le sang français souille leurs armes,
Et je dois leur cacher mes larmes :
Toujours, malheur aux communards !
Mais, si le vent dresse les barricades, etc.

Un grand cri monte de la terre,
Le cri du sombre prolétaire,
Écho d'un monde douloureux..
A ces affamés en guenilles
II faut le pain de leurs familles :
Et c'est du plomb que j'ai pour eux !
Mais, si le vent dresse les barricades, etc.,

Sur les ruines de ce monde,
Je voudrais bien mener la ronde,
En écrasant tous les Chagots !
Trop fier encor, pour me soumettre,
Ma devise est : “Ni Dieu, ni maître !”
Je suis le soldat des Égaux !
Et, si le vent dresse les barricades, etc.

- date : 1885.
- texte : Olivier Souêtre.
- musique : Mme Souêtre.

************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Chant de l’Internationale

    Fils du travail obscur, farouche, Debout à la face du ciel ! Viens que ton coeur et que ta bouche Proclament ton droit immortel. Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Chant international

    Debout les damnés de la terre ! Les despotes épouvantés Sentant sous leurs pas un cratère, Au passé se sont acculés. Leur ligue folle et meurtrière Voudrait à... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Chant : Premier mai

    C'est le Premier Mai. Debout, camarades ! Pour les travailleurs, pour les ouvriers, C'est un jour de fête ! Et tous, aujourd'hui, relevant la tête, Désertent... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Chant du premier mai : Les Huit Heures

    Les travailleurs de l'usine, De l'atelier, du bureau, Ont des salaires de famine, Sont réduits au pain, à l'eau. Refrain : C'est huit heur's, huit heur's, huit... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Chant du 14 Juillet, Marie-Joseph CHÉNIER

    Dieu du peuple et des rois, des cités, des campagnes, De Luther, de Calvin, des enfants d'Israël, Dieu que le Guèbre adore au pied de ses montagnes, En invoquan... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Le chant du rossignol à minuit

    chant rossignol minuit

    Il s’en passe des choses ces temps-ci. Même si l’avion n’atterrit pas, ça plane un max chez les frondeurs. Dans ce monde dominé par l’ennui, un peu d’exercice n... Lire la suite

    Par  Ruminances
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Chant du coq, onomatopée et transcription vernaculaire

    La poule caquète, le poussin pépie, le coq chante. Selon les langues et les pays, la transcription phonétique de son chant prend des formes très différentes.... Lire la suite

    Par  Jbcondat
    INFO LOCALE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte