Magazine Politique

Stephen Harper face à l'érosion électorale

Publié le 19 avril 2011 par Exprimeo
Stephen Harper perd 4 points en une semaine. Il est désormais confronté à une érosion inquiétante. 2006 à l'envers ? C'est l'époque du "vote rapide". L'opinion consacre de moins en moins de temps à la politique qui la lasse. Le choix s'effectue de plus en plus tardivement en fonction des dernières émotions. Lors des dernières cantonales en France, 24 % des électeurs qui ont voté ont indiqué avoir fait leur choix dans la dernière semaine. A ce premier bloc s'ajoutent 10 % qui ont indiqué avoir décidé le jour même du vote. Par conséquent, plus d'un électeur sur trois des exprimés s'est décidé dans la dernière semaine. Actuellement, dans le cadre de l'élection fédérale canadienne, Harper vient de perdre 4 points d'intentions de vote en une semaine soit plus de 10 % d'érosion de son potentiel électoral de base en 7 jours. Au point que des observateurs commencent à s'interroger sur un nouveau 2006. A cette époque, entre Noël et la mi-janvier, le Parti Libéral était tombé dans la disgrâce avec une mauvaise explication sur le scandale des commandites. Le Parti Libéral avait provoqué des élections anticipées car les sondages le donnaient grand gagnant. 60 jours plus tard, il perdait le pouvoir et Harper gagnait. Même situation en 2011 mais cette fois au détriment de Harper ? 15 jours à attendre qui vont apparaitre une éternité Pour découvrir nos lettres hebdomadaires : exprimeo

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines