Magazine Info Locale

«Crans-Montana est une princesse somnolente que nous devons réveiller»

Publié le 19 avril 2011 par Danielle
«Crans-Montana est une princesse somnolente que nous devons réveiller»Comment Crans-Montana Tourisme explique un si bon résultat financier au terme de l’exercice 2009-2010 (bénéfice de 150'969 francs), alors que les indicateurs touristiques laissaient présager une année peu favorable? Et bien, d’abord, il y a une gestion prudente des dépenses, puis des recettes issues des taxes de séjour supérieures aux prévisions, ce malgré un recul des nuitées, et enfin une forte augmentation des taxes de promotion touristique (provenant de l’encaissement des taxations définitives établies pour les années antérieures). A ces bons chiffres s’ajoutent ceux du centre de congrès (dont la gestion est assurée par Crans-Montana Tourisme), chiffres qui révèlent l’augmentation de l’occupation (+34,08% par rapport au précédent exercice). La couverture du déficit habituelle du centre de congrès (assurée par l’Association des Communes de Crans-Montana) a ainsi pu être réduite. Ainsi, c’est une entreprise aux finances assainies après deux exercices bouclés dans les chiffres noirs, dont le nouveau directeur a pris les commandes le 14 février dernier.

Lors de l’assemblée générale ordinaire de ce mardi, les membres présents ont accepté à l’unanimité les comptes de Crans-Montana Tourisme pour l'exercice écoulé. Le budget a été validé par la même occasion, un budget qui prévoit un léger déficit.
Nouveau directeur de CMT, Philippe Rubod n’a pas caché sa volonté d’augmenter les ressources de l’Office du tourisme:
«Il ne faut pas sous-estimer le prix que nous devons mettre pour garder nos marchés et les développer. Nike, par exemple, consacre le 40% de ses dépenses à la promotion et au marketing!»
Et CMT, par la voix de son président Hubert Bonvin, de comparer deux chiffres évocateurs: à Davos, où une délégation de Crans-Montana s’est rendue il y a peu, la taxe de séjour s’élève à CHF 5,60, alors qu’elle est plafonnée à CHF 2,50 à Crans-Montana. «Il nous faut davantage de moyens», soutient Philippe Rubod.
A l’occasion de sa première assemblée générale ordinaire, le directeur a présenté sa stratégie sur 18 mois. En commençant par une comparaison percutante:
«En 1993, Crans-Montana comptait 4000 lits hôteliers, la même année Zermatt en comptait 6200; en 2010, Crans-Montana disposait de 2400 lits, alors que Zermatt en avait 7166. Le nombre de lits a diminué de 40% à Crans-Montana, alors qu’il a augmenté de 16% à Zermatt. Crans-Montana est une princesse somnolente que nous devons réveiller.»
Soleil, air pur, altitude idéale sur un plateau, ski et golf, douceur de vivre… autant de dons du ciel qui, au vu des chiffres, ne suffisent pas:
«Nous devons faire connaître nos atouts de manière plus vigoureuse.»

L'accueil, fil rouge de CMT
Le nouveau directeur, issu du monde de l’hôtellerie et formé dans le métier de l’hospitalité, a dévoilé son fil rouge et celui des équipes de CMT: «faire de l’accueil une priorité».
«J’ai été interrogé récemment par un journaliste sur la qualité de l’accueil à Crans-Montana. Sur une échelle de 1 à 10, j’ai donné la note 9,5 pour la capacité à accueillir une fois. J’ai été nettement moins généreux lorqu’il s’agit de notre capacité d’accueil de tous les jours…»
On ne connaîtra pas la note donnée, mais les membres présents ont saisi le message: «Ce qui paie, dans l’hospitalité, c’est la régularité.» Et de lancer:
«Les touristes viendront pour le Valais, mais c’est pour les Valaisans qu’ils reviendront.»

Relooker les guichets de l’OT
Améliorer l’accueil du client, cela passera prochainement par un «relookage» des guichets de l’office du tourisme; le personnel, aux guichets notamment, sera aussi habillé avec une ligne de vêtements nouvelle, ligne dont il y aura une déclinaison grand public mise en vente et qui, selon le budget présenté ce mardi, devrait amener quelques rentrées financières.
Autre relookage, celui du site internet qui va poursuivre son évolution vers une solution plus «user friendly».
«Nous allons aussi professionnaliser l’accueil par de nouveaux standards, aux guichets comme aux téléphones. Nous devons améliorer notre connaissance de la station, et aussi la connaissance de nos concurrents.»
Et le directeur d’annoncer des contrôles périodiques au sein de son équipe.
Durant les premiers dix-huit mois de sa direction, Philippe Rubod veut fédérer, amener Crans-Montana Tourisme davantage près du terrain, il a annoncé que CMT allait écouter plus les prestataires, cela passera par exemple par un sondage annuel pour mesurer les attentes des acteurs du tourisme et leur satisfaction; il s’agit également de continuer le travail de positionnement de Crans-Montana, ce qui passe par une clarification des valeurs, de l’organisation de l’office du tourisme.
Davantage commercialiser le centre de congrès
Autre challenge: relancer le centre de congrès, en faire un outil performant, un outil qui affiche un quart de siècle et qui a besoin d’être repensé (et rénové…). CMT a d’ailleurs été invité à réfléchir à ce que doit être le Régent, au sein d’un groupe de travail de l’ACCM. Dans l’immédiat, CMT met en place un nouveau programme de commercialisation, afin d’augmenter la fréquentation du centre de congrès, ce qui passe par l’engagement de nouvelles forces de vente. Et la création d’un site internet propre.
Des synergies avec Les Roches et l'aéroport de Sion
Crans-Montana Tourisme veut aussi initier l’organisation d’événements d’envergure, de portée internationale, «nous y travaillons déjà», a indiqué Philippe Rubod. Le directeur a parlé aussi de vouloir «concentrer les moyens pour en augmenter l’impact», il prône d’autre part le développement de synergies, avec l’école hôtelière des Roches notamment. Ou encore avec l’aéroport de Sion, qu’il qualifie de «cadeau pour le tourisme».
Tout ce programme a pour ambition, évidemment, de remplir les lits et les commerces, de faire vivre l’économie touristique de Crans-Montana. «Nous allons quantifier et mesurer nos résultats», a promis le nouveau directeur.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Danielle 1123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine