Magazine Médias

Stargate Universe – Episode 2.17

Publié le 19 avril 2011 par Speedu
Stargate Universe – Episode 2.17

Common Descent

Saison 2, Episode 17 sur 20
Diffusion vo: SyFy – 18 avril 2011

Après avoir subi une attaque de drones, le Destiny s’arrête sur une planète dont les habitants se prétendent être les descendants de l’équipage du Destiny !

Stargate Universe – Episode 2.17
Dingue ! J’ai du mal à y croire mais les membres du Destiny ont réussi à se reproduire entre eux ! Ouais, ça vous fait aussi un choc ? Non pas que je doutais de leurs connaissances de la chose mais de là à mettre ça en pratique … Rappelons quand même que le Destiny en a fait des moines (cf Scott et Chloé, Scott et Vanessa). Et dès qu’il y en a un qui veut passer à l’acte, on zigouille la femme ou son avatar (cf Eli et Ginn, Rush et Amanda). Au mieux, ils se tiennent par la main et se font des sourires. Pas plus loin. Alors les voir concevoir des petits et leur transmettre leur savoir afin qu’ils conçoivent une nouvelle société …

En tout cas, c’était vraiment bien trouvé cette idée des descendants. Bon, certes, l’explication du voyage temporel 2000 ans en arrière est limite mais bon, ils ont pondu bien pire comme explications capillotractées. Et la présentation de cette société s’avère drôle, avec deux nations et deux conceptions de la société, une basée sur la philosophie de Rush et une sur celle de Young. Le coup de la « Rushia » était énorme. Je n’en pouvais plus tellement je riais. Alors, évidemment, on ne peut s’empécher de se référer à l’opposition Etats-Unis – URSS du temps de la guerre froide, mais l’épisode insiste peu là-dessus. Par contre, j’ai bien apprécié le fait que toute la religion, la pensée des clans se base simplement sur les rivalités et jalousies de simples humains. L’idée était bonne et bien amenée, même si trop peu développé. Mais quand Ellie et son copain se trouvent face à Rush, purement humain, trop humain mais qu’ils continuent à le voir comme un démon qui arrache l’âme des humains pour les envoyer en enfer était excellent et montre bien à quel point les croyances ont une emprise énorme sur nous. Dingue, mais SGU se confronte à de la vraie science fiction. Cela reste simple mais cela marche. Il faut dire qu’il est assez facile de m’étonner avec une intrigue de ce type tellement la série avait pu aller bien bas. Donc même ce qui est objectivement moyen et limité parait du coup, bon.

Stargate Universe – Episode 2.17
Mais l’épisode ne s’arrête pas là. Il propose également une réflexion sur le sort des réfugiés. Qu’en faire ? Doit-on les accepter au risque de mettre son confort et sa survie en jeu ? Là encore, l’épisode fait dans de la SF puisqu’il se sert de cette intrigue pour livrer une réflexion sur l’immigration dans notre société. Malheureusement, là encore, l’épisode n’ose pas aller très loin et condamne tout vrai choix par les circonstances extérieures. Il n’y a plus vraiment de choix lorsque les drones se mettent à attaquer la planète. De même qu’il n’y a pas de choix en laissant Eli, Scott, Camille et Greer sur la planète. Pour un vaisseau qui ne peut faire qu’un aller avant de tomber rade, c’est limite puisqu’ils font un bout du voyage, reviennent sur leurs pas, font tout le voyage et ne paraissent pas manquer plus que ça d’air qui est le problème de base de l’épisode, le vaisseau n’ayant plus assez de réserve pour procéder à un filtrage correct de l’air sur le vaisseau.

Stargate Universe – Episode 2.17
Au final, l’équipage arrive sur la planète Novus, celle où les joyeux drilles du Destiny ont fondé leur super société et … il n’y a plus rien, la planète étant dévastée par l’explosion d’un volcan dont les cendres ont recouvert la planète. Il ne semble n’y avoir aucun survivant dans cette apocalypse. Une fin très sombre pour la population réfugiée mais aussi pour le Destiny qui ne peut héberger infiniment ses descendants et doit en plus, jongler avec les drones qui les retrouvent à chaque activation d’une porte. Et là, le bât blesse. Pourquoi n’utilisent ils pas une variante du code de désactivation utilisé précédemment ? Le code originel ne fonctionne plus, cela avait été évoqué à l’époque, les drones s’adaptant. Mais il était possible de contourner ce problème je pense. Mais ils n’essayent même pas.
Dans le même genre d’idée, j’ai du mal avec les lasers des drones, capables de détruire une porte alors que les portes sont hyper résistantes. Les exemples de périls violents sur les portes sans les détruire sont quand même légions dans SG1 et Atlantis. Cela voudrait donc dire que les lasers (ou missiles) des drones sont extrêmement puissants, plus qu’un soleil même puisqu’ils endommagent le Destiny qui est capable de traverser les soleils. Enfin, ça ne colle pas.

Bref, 9/10

Je suis très généreux avec l’épisode mais celui-ci m’a passionné en dépit de ces défauts. On retrouve de la touche Stargate à l’occasion de cet épisode qui est drôle, propose un peu de réflexion et offre une fin bien stressante qui sera résolue au prochain épisode. Je suis pressé de voir la suite. C’est la première fois que SGU me fait cet effet-là. Je vais finir par la regretter si ils continuent comme ça sur les 3 ultimes épisodes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte