Magazine

Un tremblement de vie. Et vous, vous en êtes où côté coeur ?

Publié le 21 avril 2011 par Toli

C’était il y a tout juste trois semaines. Mercredi 30 mars 2011, peu après dîner. Une violente douleur thoracique, la sensation d’un parpaing s’écrasant sur moi, l’impression d’être broyé par un étau. Puis la douleur a gagné les épaules, les bras, les mains, la machoire. J’ai eu tout juste le temps de prendre mon téléphone. A quelques heures près, c’était le jour de mon anniversaire. Pompiers, samu, urgences médicales, unité de soins intensifs cardiologiques. IDM (infarctus du myocarde), comprendre “crise cardiaque“. Mon tremblement de terre, ou plutôt mon tremblement de vie à moi.

temp 300x225 Un tremblement de vie. Et vous, vous en êtes où côté coeur ?

Je n’étais vraiment pas préparé à ça. Surtout la veille de mes 39 ans, surtout sans diabète, sans hypertension, sans excès de cholestérol. Tout s’est vite enchaîné. Tout s’est succédé. Le personnel médical et son vocabulaire : ECG (électrocardiogramme), trinitrine, perfusion, cathéter, coronarographie, angioplastie, stent, athérome, etc. Prise de sang, prise de tension, prise des nombreux médicaments, etc. Cinq jours d’hospitalisation, des visites, des sms, des emails, des appels et je suis enfin sorti de l’hôpital.

Aujourd’hui, je suis convalescent, je me repose, je m’adapte peu à peu. Ré-adaptation à la vie normale. Ou plutôt découverte de ma nouvelle vie normale. J’apprends cette nouvelle vie : nouveau rythme, nouvelles habitudes, nouveaux réflexes, nouveaux comportements. Rien ne sera vraiment comme avant, c’est ce que je dois accepter. J’ai donc rejoint les 2,8 millions de français qui souffrent de maladies cardiovasculaires.

Contrairement aux idées reçues, l’infarctus peut survenir dès l’âge de 40 ans (ou de 39 dans mon cas!) et expose au risque de récidive tout au long de la vie. 14% des patients suivis après un infarctus du myocarde décèdent dans l’année qui suit, 7% décèdent dans le premier mois.

Un merci tout particulier à Romain, Audrey, Rémi, Joffrey, Chloé, Charlène, Frédérique R, Frédérique G, Elsa, Ludo, Claude, Pauline, Karine, Matoo, Vincent et Suheil. Merci de votre soutien et de votre aide, de vos p’tits cadeaux, de toutes vos attentions, de vos sms, de vos appels. Merci surtout de vos visites, merci pour les courses, le repassage, les fleurs, le ménage, les déjeuners, la vaisselle, le rangement, les dîners, les surprises, les livres, les macarons, le podomètre, le thé, la réception du canapé, etc.

Un grand merci aussi à Gildas, Timju, Jérémy, Raphaël, Jibé, Jean-Michel, Sonia, Kim, Laurent, Aurélia, Capucine, Françoise, Jean-Michel, Baptiste, Yohann, Ludovic, Thibaut, Geneviève, Cécile, Sophie, Alexis, Céline, Luke, Michaël, Nico, Nicolas, Fanny, Catherine, Claude, Eric, Wanda, Philippe, Aurélia, Patricia, Quentin, Nicole et Marion. Et tous mes collègues.

L’infarctus n’arrive pas qu’aux autres. Dans la famille des maladies des artères coronaires, on estime que l’infarctus du myocarde touche à lui seul environ 100 000 personnes chaque année en France. L’infarctus du myocarde représente en moyenne 1 décès toutes les 40 minutes, soit 13 000 morts chaque année. C’est la première cause de mortalité chez la femme et la seconde chez l’homme. Entre 30 et 49 ans, le risque d’infarctus du myocarde est multiplié par cinq chez les hommes fumeurs.

Pour en savoir plus et être mieux informé sur l’infarctus, je vous recommande ces deux sites

Et vous, vous en êtes où côté coeur ?

©2011 { Absolutely Awesome }. All Rights Reserved.

.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toli 221 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte