Magazine

Le sanctuaire

Publié le 22 avril 2011 par Corboland78

Les Grands Prêtres sont arrivés des confins du royaume dans leurs tenues strictes et sévères, tels qu’on les connaît, imbus de leurs personnes. Installés autour de la grande table, secondés par leurs argentiers et leurs scribes, ils ont hochés la tête d’un air entendu, affichant la mine grave de ceux qui doivent prendre des décisions d’importance. 

L’information avait été tenue secrète depuis vingt-cinq ans avant d’être révélée, contrainte et forcée, par un évènement récent. Le dieu Râ est mort ! Pour ne pas affoler les populations, prêtres et dignitaires sous la férule de Pharaon s’étaient tus. Tous espéraient cacher le plus longtemps possible cet évènement dramatique, tout en réfléchissant secrètement sur l’attitude à adopter si l’information parvenait jusqu’aux fellahs des bords du Nil.

Que pouvaient espérer ces Hommes, comment pensaient-ils berner leurs Dieux ? Passe encore pour les paysans, qu’ils restent dans l’ignorance c’était dans l’ordre des choses. Mais les Dieux attendaient des Hommes, un hommage sanctifiant la mort de l’un des leurs, et qui plus est, un geste grandiose à la hauteur du défunt. Râ le dieu soleil, le dieu de l’énergie, sans qui rien n’est possible.

Pour punir les Hommes de leur indifférence, les Dieux ont envoyé la foudre sur la Terre, aux confins du monde connu, au Pays du Soleil Levant, quel plus beau symbole. La Terre et la Mer, unis dans la destruction, ont touché le cœur du feu nucléaire. Alors les Hommes ont compris l’avertissement, ils ont réalisé qu’ils ne seraient jamais les égaux des Dieux et qu’il était grand temps, peut-être trop tard qui sait, de reprendre la modeste place qui est la leur, des êtres vivants évoluant au milieu de la Nature, comme le chat Bastet, le chacal Anubis, l’ibis Thot ou le scarabée Khéphri par exemple. Ni plus, ni moins.

C’est pourquoi aujourd’hui toutes les plus hautes autorités sont réunies, elles vont construire un sarcophage comme on n’en a jamais vu encore. Un tombeau monumental pour enterrer le Dieu énergie, un tombeau monumental pour ensevelir leurs rêves les plus fous. Cette première réunion a pour but de récolter les fonds, des sommes énormes, chacun met la main à la poche et les scribes notent tout sur des papiers russes. Le sanctuaire a déjà un nom, Tchernobyl.   


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte