Magazine

Jules Verne, le geek du 19ème siècle

Publié le 27 avril 2011 par Antoine Dubuquoy
Ce weekend j'ai relu avec délice un livre que j'avais lu pour la première fois lorsque j'étais en 6ème (soit avant hier...): L'Île Mystérieuse. A l'époque je l'avais lu, non dans la banale Bibliothèque Verte, mais dans une édition originale de la maison Hetzel. Grand format, papier jauni, gravures. Je l'ai relu, un peu par hasard après l'avoir téléchargé sur mon iPad. Un de ces livres gratuits apparemment libres de droits. J'ai commencé par relire quelques lignes, puis me suis pris au jeu et n'ai pas décroché. Etonnamment.
Le style est parfois un peu ampoulé, mais le suspense est prenant. Jules Verne au 21ème siècle serait geek. On sent tout au long du livre une passion et une confiance absolue en la science et ses vertus salvatrices. Le héros, Cyrus Smith est un ingénieur de la trempe d'un McGyver qui aurait été croisé avec Albert Einstein... Qui maîtrise la chimie, la géologie, la physique, la métallurgie, la vulcanologie, la météo, la construction navale... Donc j'ajoute à McGyver et Einstein, Stephen Hawking, Hubert Reeves, Marie Curie, Michel Chevalet, Claude Allègre, Igor et Grichka Bogdanov, et Laurent Cabrol... Du lourd. Du puissant. Chef d'équipe, qui plus est, vulgarisateur jamais péteux, genre Michel Serre + Pierre-Gilles de Gennes + Georges Charpak. Un honnête homme. Accompagné d'un journaliste, d'un gamin féru de sciences naturelles, d'un marin. Et d'un serviteur dévoué, Nab. Houla! Les biens-pensants droitsdel'hommistes défenseurs fervents du politiquement correct objecteront que la description du serviteur nègre est raciste et colonialiste... Bon, L'Ile Mystérieuse a été écrite en 1875. Et se passe pendant la Guerre de Sécession. Nos héros s'échappent en ballon des geôles sudistes et atterrissent à l'insu de leur plein gré sur une île déserte. Le pitch est clair. Les héros sont des Nordistes. Donc des gentils. Nab est dévoué à son maitre, comme Conseil l'est au Professeur Arronax (cf. 20 000 Lieues sous les Mers, du même auteur est-il besoin de le préciser... Cela dit, en ces temps culturellement troublés et me trouvant à proximité d'une librairie Zadig & Voltaire, je pense que la précision fait sens...). Donc Cyrus Smith n'est pas plus condescendant à l'égard de son employé de maison afro-américain que ne l'est Arronax à l'égard de son factotum caucasien.
Fait intéressant, L'Île Mystérieuse est un roman de mecs. On vit ensemble, on meurt ensemble. On fait tout ensemble. Genre équipe de foot à Clairefontaine. La femme n'est pas évoquée à un seul instant. Harbert, le gamin érudit, survit aux affres de l'adolescence en s'intéressant à la nature sauvage. Mais personne n'y fornique à tout va. De risque d'obscures pensées,
point. Point de Petit Navire et de sort qui tomba sur le plus jeune... Bref, Harbert passe 4 ans au milieu d'adultes raisonnables qui ne pensent qu'à l'amélioration des conditions de vie sur leur île. Le Dharma Project ne se manifeste pas et les survivants du vol d'Oceanic Airlines se sont crashés ailleurs. On n'est pas non plus chez Koh Lanta. Valeurs positives, survie, développement durable. L'ingénieur évoque même la fin de la civilisation du charbon, le moment où la ressource viendra à manquer... Yes! Jules Verne est un visionnaire (dit sans aucune ironie, ni sous entendu caustique).
Jules Verne invente même le cross-over, si cher aux scénaristes des séries télé hollywoodiennes. Car dans L'Île Mystérieuse (attention spoiler!) on retrouve le Capitaine Nemo (20 000 Lieues sous les Mers), le Capitaine Grant (Les Enfants du Capitaine Grant)...
Jules Verne balance la sauce côté grand spectacle et pyrotechnie façon blockbuster, attaque de pirates, bombardements à l'arme lourde, flingages et guerilla, et explosion de volcan finale comme dans un film de Roland Emmerich. Du lourd, vous dis-je. Un grand moment de cinéma.
A relire donc, si vous doutez de ma lucidité!
Enjoy!
Envoyé de mon iPad

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Trop tard (Jules Laforgue)

    Trop tard (Jules Laforgue)

    Trop tard Ah! que n’ai-je vécu dans ces temps d’innocence, Lendemains de l’An mil où l’on croyait encor, Où Fiesole peignait loin des bruits de Florence Ses... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Petite chapelle (Jules Laforgue)

    Petite chapelle (Jules Laforgue)

    Petite chapelle Peuples du Christ, j’expose, En un ostensoir lourd, Ce coeur meurtri d’amour Qu’un sang unique arrose. Ardente apothéose, Mille cierges autour... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Bouffée de printemps (Jules Laforgue)

    Bouffée printemps (Jules Laforgue)

    Bouffée de printemps Tout poudroie au soleil, l’air sent bon le printemps. Les femmes vont, au Bois sous leurs ombrelles claires. Chiens, bourgeois et voyous,... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Sonnet pour éventail (Jules Laforgue)

    Sonnet pour éventail (Jules Laforgue)

    Sonnet pour éventail Stupeur! Derrière moi, sans que j’aie existé, Semant par l’infini les sphères vagabondes En les renouvelant de leurs cendres fécondes, A... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Sonnet de printemps (Jules Laforgue)

    Sonnet printemps (Jules Laforgue)

    Sonnet de printemps Avril met aux buissons leurs robes de printemps Et brode aux boutons d’or de fines collerettes, La mouche d’eau sous l’oeil paisible des... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Sieste éternelle (Jules Laforgue)

    Sieste éternelle (Jules Laforgue)

    Sieste éternelle Le blanc soleil de juin amollit les trottoirs. Sur mon lit, seul, prostré comme en ma sépulture (Close de rideaux blancs, oeuvre d’une main... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • L’impossible (Jules Laforgue)

    L’impossible (Jules Laforgue)

    L’impossible Je puis mourir ce soir! Averses, vents, soleil Distribueront partout mon cœur, mes nerfs, mes moelles. Tout sera dit pour moi! Ni rêve, ni réveil.... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Antoine Dubuquoy 2764 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte