Magazine Médias

X Factor : Finalement, je préférais la Nouvelle Star.

Publié le 27 avril 2011 par Poclatelephage
Je vais commencer ce point sur le deuxième prime de « X Factor » à rebours. En effet, si je m'en étais tenue à ma bonne résolution d'arrêter l'émission après la dernière prestation, celle de Marina, qui est placée en queue de peloton par pur hasard évidemment, je n'aurais pas entendu Christophe Willem s'exclamer après l'élimination de Cécile Couderc – la paupiette dorée ou cette semaine la Cindy Sander du riche – qu'il en était toujours ainsi en France, quand on essaie de bouger les choses, on est viré et que surtout Christophe, qui sait raison gardée, avait « honte d'être français ». Je préférais quand même les variations du jury de « la Nouvelle Star » numéro 2 qui se contentait de constater que nous avions de la merde dans les oreilles, nous le public.
Si j'étais allée me coucher, je n'aurais pas compris non plus, comment une émission qui se termine à 23 heures, double prestation de Johnny incluse, peut durer jusqu'à 23h45, alors que ma télé essayait de me rassurer en prétendant que j'en aurai terminé à 23h31. J'aurais donc loupé ce moment sublime, où le jury de coaches force les deux candidats sur la sellette à rechanter pour conclure qu'ils ne peuvent pas choisir lequel éliminer, en arrivant à une égalité, et se remettre aux votes du public. Ca fait déjà deux fois que nous perdons ainsi vingt minutes d'existence pour que le jury oblige le public à trancher.
X Factor : Finalement, je préférais la Nouvelle Star.
Difficile dans ces conditions de continuer vraiment à apprécier « X Factor »...
Surtout que mes critiques ne se limitent pas à ces 45 minutes d'émission totalement inutiles.
J'ai un problème avec ce système qui veut que les membres du jury s'opposent car ils coachent chacun une catégorie antagoniste. Nous savions dans « la Nouvelle Star » et même parfois « la star academy », que les jurés avaient des préférences, ce qui nous semblait logique, mais là elles sont renforcées par cette règle un peu absurde. Pour enfoncer le clou, Olivier Schulteis, responsable des filles de moins de 25 ans, fait, lui, mine de détester tous les autres candidats. Aucun élément positif n'est sorti de sa bouche sur un chanteur qu'il ne coache pas, au point qu'à la fin ça tournait carrément à la caricature.
Je suppose que dans le cahier des charges de « X Factor », il est écrit quelque part qu'un juré doit être le grand méchant que le public doit détester à tout prix.
Si mes réserves se limitaient au jury, tout irait presque bien, mais comme la semaine dernière, j'ai été frappée par la différence de traitement entre les candidats. Certains ont des choristes, d'autres des instruments et quelques uns des danseurs. Ils ne sont jamais jugés dans des conditions semblables. En outre, au bout de deux primes, je suis obligée de constater que la sélection musicale pose vraiment problème. Alors comme l'a dit Olivier Schulteis, il ne faut pas « trop intellectualiser » la musique, mais à ce point...nous ressortir « fan » de Obispo par exemple, quelle idée curieuse, à moins évidemment de vouloir nous rappeler encore, encore que nous ne sommes pas à la Nouvelle Star, ici !
L'animatrice ne relève toujours pas le niveau. Elle est d'ailleurs totalement transparente, se contentant d'annoncer les prestations des candidats et d'être ravie une fois qu'ils ont chanté, « bravo Machin ! ».
Fort heureusement pour « X Factor », le jury a quand même recruté de bons candidats, qui gagneraient cependant à ne pas être desservi par les chansons qu'ils interprètent. Maryvette et Raphaël sont les cautions « Nouvelle Star » du programme, tandis que les gamines ont Florian, le bel anglais ou mes chouchous, les Seconde Nature, pour cramer leur forfait sms.
J'en viendrai presque à me dire que vraiment je préférais « la Nouvelle Star », pour vous dire.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte