Magazine

Drunch pour les bobos le dimanche

Publié le 05 février 2008 par Mathieu

Le Parisien présente un nouveau concept à la mode chez cette fameuse catégorie de la population: les bobos.

L’article est tiré du journal “Le Parisien / Aujourd’hui en France”

drunch-bobos.gif
Les bobos des grandes villes succombent au « drunch ». Sorte de brunch-goûter, appelé aussi « slunch », mêlant salé et sucré et pris le dimanche vers 18 heures avec amis et famille, ce nouveau repas révise les habitudes alimentaires urbaines si on en juge le sondage OpinionWay qui sera révélé jeudi sur « les nouvelles tendances du recevoir ». Un comportement inédit repéré par le renifleur de tendances de l’agence Nelly Rodi, Vincent Grégoire, aux Etats-Unis puis dans les pays anglo-saxons et nordiques. « Là-bas, les privilégiés avec maison de campagne ont changé leurs horaires. Usés par les bouchons de retour du week-end où ils sont coincés avec les banlieusards baptisés les bridgets and tunnels, les ponts et tunnels, et stressés par les échéances du lundi matin, ils préfèrent rentrer plus tôt le dimanche, vers midi, et avancer leur départ au jeudi soir ou au vendredi matin », explique-t-il. Ils profitent alors du dimanche pour recevoir leurs proches autour d’un drunch afin de se coucher tôt. Chez nous, c’est en train d’arriver, y compris pour les gens qui restent à Paris. »

« Ce doit être bon et beau »

Ni quatre-heures ni tea time, le slunch fait écho au lounge : autour de la table du salon, on n’est pas vraiment assis, posés sur des poufs ou assiette à la main, on se délecte de finger food - des produits qui se mangent avec les doigts -, de snacking - minisaucisses, canapés -, de grandes salades ou de mégatartes. « Il y a dans le drunch une posture artistique. Ce doit être bon et beau, poursuit le tendanceur. On fait tout autour de la pomme, du fromage ou des tapas d’Espagne. Il est de bon ton d’afficher une couleur. » En ce moment, le blanc : blanc de poulet, blanc d’oeuf pour les protéines, lait de soja ou blanc beige pour le dress code . D’après le sondage, les Français sont prêts à y souscrire : pour deux tiers des mondains, on reçoit sa famille, mais aussi ses amis le dimanche et la vogue est de recevoir plus tôt, car on travaille le lendemain. Pour trois quarts d’entre eux, mélanger salé et sucré est un parti pris. Quant au concept du drunch, il est jugé original par 82 % des sondés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mathieu 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte