Magazine Internet

Synapse - la webTv en abîme

Publié le 21 décembre 2009 par Wuiwui

1- réarrangement des notions clés de mes recherches
* précédemment : diffusion, mémoire et création
* maintenant : mémoire morte et mémoire vive
* adaptation de mes installations pour questionner ces notions

2- Le projet synapse
* envie de bousculer le flux de la webTV
* description anatomique d'une synapse
* description de l'installation et emprunt de l'image d'une synapse
* variables encore inconnues

Conclusion
* De mémoire morte à mémoire vive, révélation de la nature du flux

Quelque chose qui me dérange sur la webTv (et surtout sur artplaTV), c'est ce stock d'archives qui tourne en boucle, de façon ininterrompue. Plus d'une cinquantaine de vidéos qui se re-re-diffusent quatre ou cinq fois par jour, toujours les mêmes, dans le même ordre. Cette intervention est née de l'envie de venir bousculer ce flux.

J'ai eu l'envie (après avoir vu l'œuvre de Bill Viola intitulée le Ciel et la Terre) de faire une installation vidéo qui prendrait la forme d'une synapse, cet élément anatomique à la base du système nerveux.

Une synapse est une connexion entre 2 neurones, ce qui est à la base du système nerveux. Ce sont les éléments qui permettent de faire circuler l'information dans le corps. L'information circule à l'intérieur des neurones de façon électrique mais entre chaque neurone, il y a une " fente synaptique " où l'information est transmise de façon chimique, par le biais de neurotransmetteurs. Ici des substances psychoactives (telles que les drogues où certains médicaments) peuvent venir perturber les neurotransmetteurs et donc altérer l'information.

Ce qui est séduisant là dedans, c'est de penser qu'à d'innombrables moments, dans le corps, l'information circule dans le vide, qu'elle n'est plus à l'intérieur d'un " câble ".

Dans mon installation, on remplace l'axone (l'émetteur) par un écran qui reçoit le flux vidéo d'artplaTV, et on remplace la dendrite (le récepteur) par une caméra qui filme cet écran et envoie un flux en direct aux spectateurs de la webTv, directement sur la page d'accueil du site. Et puis on remplace aussi les substances psychoactives par le public de l'installation. L'œuvre prend l'aspect d'une synapse, elle est placée dans un lieu où sont conviés des spectateurs (chez un particulier, dans une galerie...) pour un ou deux jours.

En fait, ce qui m'intéresse ici, c'est cette brêche dans le flux, où il fait un " saut " hors de son état numérique, pendant lequel il est vulnérable et peut subir toute sorte d'aliénations. Le son et l'image sont mis en péril par la présence du spectateur, il sont à sa merci. Le spectateur peut intervenir, hors internet, au sein même du flux.

Sur le lieu de présentation, dans une autre pièce, je pense aussi installer un ordinateur connecté à la webTv pour que les gens présents puissent s'amuser de voir leurs actions avec un léger différé. J'hésite aussi : soit je laisse le spectateur intervenir sur le flux par ses propres moyens, soit je lui mets à disposition quelques outils (miroir, lampes...).

Ressources:

bibliographie en lien avec l'exposé :
- De Mèredieu, Florence, Arts et nouvelles technologies, Tours, Larousse, 2005
- Green, Rachel, L'art internet, Paris, éditions Thames et Hudson, 2005
- Thorel, Benjamin, L'art contemporain et la télévision : telle est la télé, Paris, Cercle d'Art, 2007

pour en savoir plus sur les synapses :
Pour ceux qui souhaite en savoir plus sur le fonctionnement d'une synapse, je vous invite à consulter
la page wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Synapse) elle est bien construite et explique de façon assez clair la transmission de l'influx nerveux et l'influence des substances psychoactives


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wuiwui 167 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine