Magazine Conso

Comment bien choisir ses fruits et légumes ?

Publié le 03 mai 2011 par Dailyconso

Vous en avez assez des concombres fadasses et des pommes farineuses ? Savoir distinguer les fruits et légumes frais et de bonne qualité est un jeu d'enfant. Le tout est de connaître les indices qui ne trompent pas ! Dailyconso vous dit comment bien choisir les principaux fruits et légumes.

Pour des légumes en pleine forme

Avant toute chose, préférez toujours les fruits et légumes de saison . Leur qualité nutritive et gustative est meilleure et ils ne portent pas préjudice à l'environnement. Globalement, ne choisissez pas de légumes abimés, peu brillants ou dont la tige n'est pas bien verte. Surtout lorsqu'il s'agit des légumes de printemps et d'été, réputés moins robustes que ceux d'automne et d'hiver.

Le concombre : Choisissez un concombre de taille moyenne, bien droit et fin. Sa peau ne doit pas comporter de taches noirâtres et elle doit être lisse et bien ferme au toucher, même aux extrémités. Ces caractéristiques valent également pour la courgette.

La pomme de terre : Optez plutôt pour une pomme de terre dont la couleur est éclatante et uniforme, c'est là un véritable gage de qualité. Pour le reste, la pomme de terre doit être ferme et sa pelure, sans être lisse, ne doit pas être trop rugueuse.

Les épinards : Choisir de beaux épinards est plus compliqué que de choisir une belle salade. Ses feuilles doivent être vertes foncées et bombées, signe que les épinards sont en pleine santé ! Au toucher, les feuilles doivent être parfaitement lisses, tendres et épaisses. Un conseil, préférez les jeunes pousses pour vos salades, elles sont souvent plus tendres.

La tomate : Une bonne tomate se jue à l'oeil ! De manière plus flagrante encore que les autres légumes. Celle-ci doit avoir une belle couleur rouge, uniforme et brillante comme du plastique. Après le regard, vient le toucher. La tomate doit être ferme et charnue, et non molle comme on le croit le plus souvent. Elle ne doit pas non plus être ridée ou crevassée et son pédoncule (sa tige) doit avoir une douce odeur de feuillage.

Les haricots verts : Choisissez-les de préférence bien longs, réguliers et fins. Le mieux est d'en prendre un dans vos mains et de tester sa chair. Celle-ci doit être souple, mais résistante. Vous pouvez également en cassez un, le bruit doit être sec et la cassure franche. Un conseil, préférez les haricots verts jeunes, ils sont beaucoup moins fibreux.

La carotte : Choisir une belle carotte n'est pas difficile. Elle doit être ferme bien sûr, et sa pelure doit être d'une belle couleur orangée, sans crevasses (ce qui est rare il est vrai) ni taches brunâtres. Quant aux fanes, elle doivent être de couleurs vives et ne pas s'effondrer mollement sur la carotte !

Choisir les fruits qui ont la pêche

Puisque les fruits sont souvent mous, préférez ceux qui sont présentés dans des cageots avec des alvéoles pour les protéger. Les tas ont une fâcheuse tendance à abimer les fruits du dessous. Globalement, il faut opter pour des fruits fermes à l'aspect brillant. Bien évidemment, il faut éviter les fruits abimés ou irréguliers (au niveau de la couleur, par exemple). Enfin, le pédoncule, ou tige, doit être bien verte et non desséchée. C'est là un signe de bonne santé et de cueillette récente.

La framboise : Elle se choisit bien rebondie, dodue et ferme. Seulement choisir une belle framboise n'est pas si évident, alors n'hésitez pas à gouter ! Celle-ci doit être bien sucrée, mais encore très légèrement acide.

L'abricot : Il doit avoir une belle couleur orangée et quelques taches rouges ici et là. Choisissez-le légèrement mou, mais sa peau doit être comme du velours, et non pas lisse (trop mûr). Si vous doutez, demandez au primeur d'en ouvrir un : le noyau doit se détacher très facilement.

La cerise : Elle se choisit charnue, un peu ferme, la peau aussi brillante qu'une boule de Noël ! Son pédoncule doit être bien vert et intacte. Un conseil, préférez les bigarreaux et les guignes pour la dégustation, les amarelles et les griottes sont plutôt réservées pour les conserves et les confitures.

Le melon : Très probablement le fruit le plus difficile à choisir. Il doit être lourd et dégager un fort parfum. C'est là le signe qu'il est gorgé de sucre, et donc goûteux ! Son écorce doit être sans taches et souple et ses tranches bien marquées. Le meilleur indice de maturité est son pédoncule, qui doit être craquelé à la base, ou mieux : absent.

La fraise : Elle doit avant tout être très parfumée. Pour le reste, choisissez-là brillante et bien rouge, c'est-à-dire sans taches blanches ou noires. Sa collerette verte doit être en parfait état, bien raide et non tombante.

La nectarine et le brugnon : Tous deux doivent avoir une peau rouge brillant (qui peut être élégamment marbrée de jaune). Surtout, vérifiez que le fruit soit lisse et qu'il n'ait subi aucun choc : le moindre coup change sensiblement la chair.

La pomme : Choisissez-la colorée et lisse. La pomme doit être ferme et compact, surtout pas molle. Pressez la pomme à l'aide de vos doigts. Si la chair se dérobe, si votre doigt s'enfonce, c'est que le fruit est farineux.

La banane : Elle doit être ferme mais pas trop, surtout pas molle en tout cas. La banane doit être jaune vive et non caramel ou grisâtre (mais elle peut être tachetée de points bruns ou noirs). Sa peau ne doit pas comporter de craquelures. Cela aurait pour conséquence d'abimer la chair, qui s'oxyde très vite.

M.R



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dailyconso 1055 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine