Magazine Accessoires

Révélation

Publié le 03 mai 2011 par Gentlemanw

La langue française offre un panel infini de couleurs, et quand le beau jeu d'une actrice, d'un comédien s'en mêle alors un simple mot peut avoir des intonations, une contextualisation très variée. La beauté des mots, des vingt six lettres de notre alphabet et ces quelques accents, les combinaisons s'emportent pour amplifier ou non une émotion, pour rendre compte d'une situation. Ainsi s'enchaînent les mots, les phrases, les livres, les lettres, les échanges entre les êtres. Le language parlé, la langue écrite, deux mondes qui suivent aussi les circonvolutions des secteurs, des mondes du travail, de spécialisations, des mots de chaque métier, mais tous vers un seul but : communiquer des signes, en mode écriture-lecture.

Révélation, je ne suis pas rentré dans une phase mystiques, point de religion, ni de rencontre nocturne avec des aliens en collants verts. Je n'ai pas eu de révélation venant du ciel, ni de cousine prénommée Jeanne, près d'Orléans.

bas sensualité

Révélation simplement comme l'acte de partager une information. Non pas un secret, car ici il y aurait des limites de l'insoupçonnable, des frontières du défendu et du transgressif, comme un début de honte. Juste un peu de vous, un peu de mon monde que l'on amène aux yeux des autres., accessible pour eux, pour tous peut-être.

Rêve ou réalité, mes mots, je jongle entre les deux, pour une part de souvenirs, une dose idéalisé pour mieux vous emporter vers le futile. Romance d'une passion, vision synthétique, et même artificielle d'un espace féminin, probablement ! Il y a derrière chacun de vos pas, de vos choix ce matin, ce soir, soit une routine, une obligation ou un choix plus léger, mais la vie court plus vite que nos envies de féminités, de vivre un peu plus pour soi, pour lui. Les journées ne font que 24 heures et les obligations de votre travail, de la vie de famille, des transports, des repas, et des imprévus, dévorent cet agenda. Alors le bien-être ne serait que prendre du temps pour soi, pour vivre au ralenti ou en faisant du sport, plus vite. Se relâcher, ou négligemment se couper un peu du monde réel.

4--2-.jpg

Révélation simplement d'un partie de moi, ici aux yeux de tous, au regard scruteur, peut-être analytique de certains. Oui il y a un peu de moi, ici dans ce blog, dans mes mots, mais juste pour caresser des émotions, des ressentis envers un monde qui serait plus beau, plus noble avec la féminité comme premier acte de loi.

Révélation autour de moi, car chemins faisant, je donne les raccourcis, l'envie et la curiosité à mes amies, les plus proches, les quasi-voisins, les relations, les ex-collègues de connaître mon univers. Rassurez-vous ils sont aussi discrets en commentaires que par leur message, plaire ou ne pas plaire, juger ou ne pas juger, je ne sais pas. Ils sont muets mais regardent-ils ? 

06--1-.jpg

Révélation il y a, quand je croise d'autres bloggeuses, quelques internautes, d'autres ami(e)s passionné(e)s de féminité, de mode et parfois de nylon. Je vous donne un peu de moi chaque jour, non pour recueillir des compliments, mais pour partager une ambiance, celle d'un rêve qui aurait pu devenir un livre, ou tout autant devenir une folie entre alcool et sommeil énivré. Les mots sont là, réels dans un monde virtuel, les frontières entre le physique, le matériel et le blog se floutent. 

En espérant que ce monde, ce blog, vous satisfasse, vous donne un plaisir, le vôtre, celui qui vous convient, qui justifie votre passage quotidien, hebdomadaire ou irrégulier, mais un atmopshère de bien-être gorgé de féminité.

Nylonement dans mon spleen ! 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gentlemanw 8147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog