Magazine Mode

Un jeans qui a besoin d’un bon lavage

Publié le 03 mai 2011 par Jhblog

Jeans Homme Bactéries

Aujourd’hui nous allons faire un petit retour en arrière pour revenir à vos années collège ou lycée : c’est vous qui voyez. On conserve toujours de ces années d’insouciance des grands souvenirs : les devoirs évidemment, mais aussi la joie de pouvoir quitter le couloir, car ça fait plus d’un quart d’heure que Madame Durand la prof d’histoire devrait être là et que face à un tel retard vous ne pouvez que conclure qu’elle sera absente (il y a aussi la déception de la voir arriver alors que vous alliez vous éclipser). Et les fous-rires en plein cours qui sont aussi agréables que douloureux pour les côtes… nostalgie… et vous avez peut-être oublié qu’il n’y avait pas que de bons côtés, il y avait aussi le « cra-cra » de la classe qui en s’asseyant à côté de vous vous faisait regretter d’avoir mangé autant pour le petit-déjeuner. Si vous vous souvenez de lui, alors voici un autre personnage qui va vous impressionner par son courage. Il s’appelle Josh Le, il est étudiant à l’Université de l’Alberta (Canada) et il a effectué une expérience déroutante épaulé par son professeur Rachel McQueen : Porter la même paire de jeans presque chaque jour durant 15 mois… sans laver le jeans. Les résultats de cette étude sont assez impressionnants, bien que je ne comprends pas vraiment à quoi cette découverte va bien pouvoir nous être utile. Néanmoins, les tests montrent que le nombre de bactéries contenues dans une paire de jeans ayant été portée et non lavée durant 15 mois est presque exactement le même que celui d’une paire n’ayant été portée que 13 jours. Super ! Cela signifie que si on passe le cap des 13 jours (ce qui doit être très long) on est au top pour 15 mois ! Beurk ! De façon plus détaillée (pas de trop tout de même), cinq types de bactéries ont été trouvées sur les jeans – toutes des bactéries de la peau – et la plupart dans la région de l’entre-jambe, où jusqu’à 10 000 unités bactériennes par centimètre carré s’y trouvaient. Je ne veux pas en dire plus. Notre courageux étudiant confie tout de même que l’odeur était le point le plus désagréable de l’expérience et qu’il a dû être très inventif pour contrôler ses effluves et a employé de nombreuses techniques farfelues comme mettre son jeans au congélateur : un système efficace apparemment, mais j’espère qu’il ne m’invitera jamais à manger. Voilà pour cette amusante anecdote qui nous permet de relativiser sur le degré d’hygiène de notre ancien « cra-cra » de la classe.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jhblog 1728 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines