Magazine Environnement

Les projets verts sortent de terre chez nos industriels

Publié le 03 mai 2011 par Sequovia

developpement durable industrieEn mars dernier, la création d’emplois dans les secteurs verts s’essoufflait selon les derniers chiffres publiés par l’étude du cabinet Trendeo. De leur côté, les industriels ne sont toutefois pas en reste pour conquérir le marché du renouvelable et intensifier leur démarche développement durable. C’est ainsi qu’à la carte aujourd’hui, nous retrouvons les grands du secteur industriel : Total, EDF, Sagem Communications, Poste Immo et Samsung. Tous se sont lancés pour défi de jouer carte sur table dans le domaine du développement durable afin d’améliorer leur offre selon les nouveaux critères du marché et surtout d’intensifier les démarches qui contribueront à un réel essor de la filière verte.
 

  • L’acquisiteur Total

Depuis ces derniers mois, le groupe Total a démontré son envie de conquérir le marché du renouvelable et de devenir notamment un acteur clé de l’énergie solaire. A la mi-avril déjà, le groupe annonçait l’acquisition totale du leader de l’énergie solaire en France, la société Tenesol en rachetant 50% des parts de participation au capital d’EDF ENR.
Total n’a pas souhaité s’arrêter en si bon chemin et s’est attelé à l’obtention de 60% du capital de l’américain SunPower, vendredi dernier. En proposant une prime de près de 50% sur le dernier cours de SunPower, Total s’apprête à débourser jusqu’à 923 millions d’euros pour 60% des actions de SunPower en circulation. Cette proposition marque l’une des plus importantes acquisitions réalisées par le géant pétrolier dans le domaine des énergies renouvelables. Total détiendra donc la majorité décisionnaire au sein de SunPower qui est tout de même le deuxième fabricant de panneaux solaires aux Etats-Unis, avec un chiffre d’affaires de 1,48 milliard d’euros en 2010.

  • L’énergie au cœur de la « Box »

Voilà un an maintenant qu’EDF et Sagem Communications se sont alliés pour créer une « énergie box », baptisée Edelia. Face à la multitude de box déjà présentes sur le marché, il était audacieux à ses deux industriels de parier sur le succès d’un énième boitier internet. Toutefois, à la différence de ses concurrents, le produit détient des particularités encore inédites sur le marché. En effet, la Sagem, déjà fabricant de compteurs électriques et du boîtier internet AliceBox, devra fournir une « énergie box » qui permettra à terme à EDF et à ses clients de suivre en temps réel la consommation d’électricité, d’eau ou de gaz. Edelia indique même qu’elle pourrait proposer l’envoi de SMS ou d’e-mail en cas de dépassement de certains seuils de consommation ou des alertes en cas de fuite.

  • La Poste adopte l’immobilier vert

Poste Immo, l’opérateur immobilier du groupe La Poste, a signé un accord avec l’organisme certificateur Certivéa pour que l’ensemble de ses opérations existantes ou à venir soient dorénavant conçues ou exploitées dans le cadre de la certification NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE. Afin de prolonger l’engagement du groupe en matière de responsabilité et de développement durable, Poste Immo inscrit l’ensemble de ses opérations tertiaires dans ce cadre de certification.
L’accord signé entre Certivéa et Poste Immo prévoit, entre autres, la généralisation de la certification NF Bâtiments Tertiaires démarche HQE pour les opérations de construction dès lors qu’elles présentent une surface supérieure à 1.000 m² SHON (surface hors d’œuvre net) ainsi que la généralisation de la certification NF Bâtiments Tertiaires démarche HQE, à titre expérimental, de trois opérations en exploitation dont deux immeubles de bureaux situés à Paris.

  • Samsung s’attaque aux chantiers citadins

Fin avril, le géant de l’électronique, Samsung, s’est engagé, auprès du gouvernement sud-coréen, à instaurer une ville écologique pouvant accueillir jusqu’à 20 000 individus et arborant les énergies renouvelables à tous les coins de rue. L’investissement de Samsung s’élèvera à 4,8 milliards d’euros pour la création d’une ville dite «verte» dont la construction doit démarrer en 2021. C’est la région marécageuse du Saemangeum, située à 200 kilomètres de Séoul, qui a été choisie pour accueillir ce complexe fonctionnant principalement à l’énergie éolienne et l’énergie solaire. Cette future agglomération coréenne risque d’en surprendre plus d’un. Au programme : parc éolien, maisons à batteries solaires, infrastructures de R&D dans le domaine de l’énergie renouvelable… En bref, le projet s’annonce des plus démentiels sur le plan de l’éco-construction.

  • Avis de Sequovia

Les initiatives pleuvent et ne se ressemblent pas. Le voici le réel avantage compétitif du développement durable : innover, partager, rechercher, faire avancer les choses de manière constructive et responsable. Toute entreprise, quelle soit moyenne ou grande, est en mesure de se lancer dans l’aventure à l’échelle de ses capacités. Les experts sont fermes et définitifs sur la question de l’amenuisement des ressources fossiles, sur la raréfaction de l’eau dans certaines régions, sur la fonte des pôles… Les entreprises, de par l’emprise dont elles disposent sur le marché et de par l’influence qu’elles peuvent avoir sur les consommateurs, se doivent de concrétiser une démarche responsable et d’adopter des projets en adéquation avec les exigences d’aujourd’hui pour faire perdurer leurs activités.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte