Magazine Société

Enfin du lourd sur les choix politiques atypiques des islandais

Publié le 03 mai 2011 par Aldorande_rebelle
Enfin du lourd sur les choix politiques atypiques des islandais"Aux Etats-Unis, les républicains bataillent pour amputer le budget fédéral ; au Portugal, les autorités négocient souveraineté contre plan de sauvetage ; en Grèce, la perspective d’une restructuration de la dette renforce l’austérité. Sous la pression des spéculateurs, les gouvernements ont fait le choix de l’impuissance. Consultés par référendum, les Islandais suggèrent une autre voie : adresser la facture de la crise à ceux qui l’ont provoquée."
Voilà le début d'un article du Diplo de Mai : "Quand le peuple Islandais vote contre les banquiers". Il constitue la meilleure réponse à tous ceux qui, à l'époque des faits, l'ignorait superbement ou pire encore, présentaient les quelques articles présents sur la toile comme une campagne virale orchestrée par un groupe de fondamentalistes de gauche…
Vous pouvez constatez que désormais, ce choix des citoyens est devenu un fait politique majeur et qu'à ce titre aucun des organes d'information traditionnels ne prend le risque de souffler sur les braises… je dis bien aucun et j'insiste car depuis cette période (les troubles socio-économiques engendrés par la crise de 2008 ont abouti à la constitution d'un nouveau gouvernement en avril 2009) j'avais déjà constaté ce silence et je scrutais désespérement du coté du Monde.fr en me disant qu'il allait peut-être sauver l'honneur de la presse… française… naïf que je suis… mais non… le flux informationnel international demeurait silencieux sur les événements islandais… seules les cendres du nuage nous parvenaient… Le premier article allait venir de Rue 89, mais pour dénoncer le soi-disant virage à gauche des événements !! Dénoncer avant d'annoncer !! Mais au moins parlaient-ils des faits. Heureusement depuis le 13 mars, on accède assez rapidement à ça. Le silence de tous les autres me fait peur, il renforce ma conviction d'un flux insipide et soporifique qui souhaite tout simplement nous faire oublier que de dire NON aux créanciers malhonnêtes d'un état, c'est possible ! c'est même la seule solution saine ! Mais c'est plus dans l'air du temps, à l'évidence, de laisser le trésor publique se sur-endetter… comme de dévaluer sa monnaie, c'est parfois incontournable, sauf quand tous les potes ont les poches pleines de ladite monnaie… et observons avec attention cet exemple de confrontation au système financier unique au monde  !
Encore une louche pour le plaisir (les extraits qui figurent ici sont en lecture libre sur le Diplo)
"Si l’Islande fait figure de cas d’école, c’est que ce pays offre un exemple chimiquement pur des dynamiques qui, au cours des années 1990 et 2000, ont permis à des intérêts privés d’édicter des réglementations publiques conduisant au gonflement de la sphère financière, à son désencastrement du reste de l’économie et, finalement, à son implosion."
Merci au Diplo de faire le boulot.
Tristes médias

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aldorande_rebelle 52 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine