Magazine

Hunger Games, tome 3, La Révolte

Publié le 03 mai 2011 par Sébastien Michel
Suzanne Collins, éd. Pocket jeunesse
A partir de 17,01 euros sur amazon.fr

La trilogie Hunger Games de Suzanne Collins s'achève dans la révolte finale  : les peuples, divisés en 13 districts, soumis au pouvoir central, le Capitole, ont pris les armes pour tenter de gagner leur liberté après avoir assisté au combat héroïque dans l'arène infernale de Katniss, la fille du feu et de son compagnon d'infortune Peeta. Mais la victoire des opprimés est loin d'être acquise. Peeta, emprisonné dans sa tour d'ivoire appelle à la télé à un cessez-le-feu ce qui indigne les rebelles. Cette manipulation de Peeta est sans nulle doute une idée de Snow le chef du Capitole... Katniss, quant à elle, fomente son retour de chef rebelle avec la complicité de Gale et des pontes du district treize. Ils commencent par tourner une série de spots de propagande qui mettent en avant la fille du feu, figure symbolique de la résistance  Le Capitole réplique aussitôt... La victoire finale commence d'abord par celle des images avant d'engager le sacrifice des peuples.
Hunger Games, tome 3, La Révolte
Ce dernier tome fait étrangement écho aujourd'hui aux révolutions en cours en Afrique. Quand la science-fiction rattrape l'Histoire, on se dit que la saga de Collins, entamée il y a deux ans, a quelque chose en elle de prémonitoire. Ce dernier tome prend donc une tournure différente des précédents. Ce qui est en jeu ,ce n'est plus seulement la survie d'une héroïne attachante dans un monde clôt, empli de dangers de morts à tous les coins de page  mais celle de tout un peuple qui aspire à sortir de la terreur en suivant les traces du Geai moqueur. Le jeu sanguinaire des Hunger Games tourne à la révolte politique et cette ultime mouture peut décevoir le lecteur initié aux précédents tomes parce que l'intrigue prend une tournure collective, parce que les relations, nouées dans les précédents tomes deviennent parfois plus opaques. On lira ce dernier volume avec la curiosité, voire l'avidité, du lecteur impatient des fins de saga, en vous promettant au passage toute une série de saisissants coups de poing et coups de théâtre jusqu'au rideau final.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sébastien Michel 3013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte