Magazine Rugby

Entraîneur virtuel, joueur réel

Publié le 03 mai 2011 par Ansolo

Il y a quelques mois, Renvoi aux 22 vous a présenté XV Manager, un jeu sur Internet offrant la possibilité aux amateurs de rugby de créer et gérer leur propre équipe, au fil des entrainements quotidiens et des matchs de championnat.

Ce jeu, dont les fonctionnalités essentielles sont entièrement gratuites, occupe une dizaine de milliers de passionnés. Jouer à XV Manager n'est pas l'apanage de ceux qui ont taté du ballon ovale sur le pré. Mais il va de soi que certains poursuivent virtuellement une carrière bien réelle. A titre d'exemple, Renvoi aux 22 vous propose de découvrir l'expérience d'un ancien international UFAR qui exerce son talent de manager virtuel depuis plusieurs saisons. L'interview reproduit ci-dessous est également à retrouver sur le site de XV Manager.

Garba est un passionné de rugby qui est à la fois un joueur assidu sur XVManager et dans la vrai vie international tricolore chez les vétérans du rugby. Avec gentillesse il évoque pour nous ses deux activités. 

Salut Garba, pour commencer, est-ce que tu peux te présenter rapidement à nos lecteurs ? Qui es-tu, où as-tu joué au rugby ? Alors je m'appelle Fabrice, j'ai 36 ans. Je suis originaire de Toulouse, mais je vis désormais à Ste-Estève, près de Perpignan. J'ai commencé le rugby très jeune au Stade Toulousain, avant d'arrêter et de reprendre à l'âge de 15 ans au poste d'ailier. J'ai alors joué à Limoux puis à Quillan, dans l'Aude, en Fédérale 2. Je suis ensuite parti à Villefranche de Lauragais, près de Toulouse, en Fédérale 1. Là-bas je n'ai disputé que quelques matchs mais j'ai eu la chance d'être entrainé sous les ordres de M.Marin, un ancien joueur du Stade Toulousain. Enfin j'ai joué sous les couleurs de Macon, en Fédérale 2 cette fois, puis j'ai rencontré ma femme et j'ai alors mis un peu le rugby de côté et je me suis installé du côté de Perpignan. Cela fait maintenant 5 ans que tu as « arrêté » de jouer en championnat mais tu joues désormais pour un club adhérent à l'UFAR, les Cofats de Perpignan. Peux tu expliquer à ceux qui ne connaissent pas ce qu'est cette Union ? L'UFAR ou Union Française des Anciens du Rugby est une fédération qui regroupe des clubs dont les joueurs sont agés d'au moins 31 ans. Tous les deux ans, un tournoi mondial est organisé, avec les vétérans de chaque pays. Le secrétaire de l'UFAR contacte les équipes et, moyennant finances, nous participons aux tournois. C'est en quelques sorte une « sélection » qui représente le pays. Cela m'a permis de visiter le Sénégal, l'Argentine, la Nouvelle-Zélande et dernièrement l'Afrique du Sud. Par ailleurs, le tournoi national de l'UFAR est parrainé chaque année par une célébrité du monde du rugby, ce qui m'a permis de rencontrer par exemple Fulgence Ouedraogo et Bernard Laporte. J'ignorais que l'on était fou de rugby au Sénégal ! Et bien figure toi, nous étions une sélection des Midi-Pyrénées quand nous avons affronté les « Caïmans du Sénégal », et effectivement ça ne joue pas beaucoup au rugby là-bas : leur sélection était composée de 8 Sénégalais et le reste de français installés à Dakar. Nous avons néanmoins perdu contre eux mais il faut dire que nous avons joué à 15h dans leur stade national sous 43 degrés et on était pas trop habitués.. Pour en revenir à l'UFAR, peux-tu nous dire comment se déroulent les sélections et comment l'on devient International chez les vétérans? International, c'est un bien grand mot. En fait, les sélections se font pas mal sur des critères extra-sportifs pour tout te dire : on se connaît entre nous, nous sommes disponibles et nous pouvons financer nos voyages, ça aide pour être sélectionné. Bon, les responsables de l'Union se débrouillent pour tirer les prix vers le bas le plus possible, mais c'est toujours nous qui payons. Malgré ça, nous sommes quand même de vrais représentants de la France. On nous fournit même un espèce de pack avec costume et survêtements aux couleurs de la sélection, ça fait plutôt officiel... Je suis allé faire un tour sur le blog de ton équipe, les Cofat's de Perpignan et le moins qu'on puisse dire c'est que l'ambiance n'a pas l'air triste... C'est vrai qu'il y a une bonne ambiance, on y retrouve les valeurs du rugby, la fête, la rigolade, et les résultats finalement sont pas le plus importants, ce qui compte c'est de s'amuser et de prendre du plaisir ! Pourquoi, en dehors de la bonne ambiance, continuer le rugby à 36 ans ? Tout simplement pour garder la forme, toucher du ballon..Je pense que j'ai encore 2 ans devant moi, après je serais un peu usé. Je ne me vois pas du tout arbitre plus tard, mais peut-être entraîneur, voire dirigeant mais rien n'est sûr. Tu as failli intégrer l'Equipe de France militaire et l'Equipe de France de la gendarmerie étant plus jeune, pourquoi cela ne s'est pas fait ? Il existe un tournoi des VI Nations entre militaires, et pour être pré-sélectionné il fallait être au minimum de niveau Fédérale 2, ce qui était mon cas. J'ai donc fait un stage à Toulouse, où j'ai joué et été évalué, mais je n'ai pas été retenu. Il faut dire aussi qu'il y avait pas mal de joueurs évoluant en Fédérale 1 qui postulaient...Ensuite comme j'avais été pré-sélectionné chez les militaires, j'étais automatiquement inscrit pour les pré-sélections chez les gendarmes mais manque de pot je me suis fait une entorse deux jours avant de passer les tests. Evoluer en Fédérale est déjà signe d'un très bon niveau...Que t'a-t-il manqué selon toi pour intégrer les pros ? De la défense. En tant qu'ailier, j'étais très bon à la course, mais très mauvais en défense. Et puis, il m'a peut-être manqué un peu de physique aussi. Parlons maintenant de XV Manager. Quand et comment as-tu connu le jeu ? Je joue a XV Manager depuis Août 2009 et j'ai connu le jeu par un collègue de boulot. Je ne connaissais pas du tout le jeu auparavant ni même ce type de simulation, puis sur le forum j'ai pu discuter avec un manager qui m'a montré un peu toutes les ficelles du jeu et m'a guidé, et c'est là, quand je me suis amélioré que j'ai commencé à prendre beaucoup de plaisir à jouer. Pourquoi le jeu te plaît-il ? Au départ, c'était sans plus, j'y passais une demi-heure par jour vite fait et aujourd'hui j'y passe environ 2 heures par jour ! Actuellement je dirige la sélection d'Israël avec mon collègue et on s'éclate, on anime la sélection et la communauté en postant des actus, en envoyant des communiqués, des infos, compte-rendus, on discute sur le forum des tactiques...Il y a plein de choses à faire et par-dessus tout on créé des liens d'amitié avec d'autre managers de la communauté. Être sélectionneur c'est quand même là où tu prends le plus de plaisir à XV Manager. Par ailleurs j'ai le pack supporter, je peux donc voir les matchs en live, c'est sympa et prenant,. L'intérêt aussi contrairement à des jeux de gestion que tu achètes et auxquels tu joues sur ton ordi tout seul, c'est que tu joues contre une intelligence humaine où toutes tes actions, tes choix, tes tactiques et tes entraînements sont décisifs pour gagner.. Enfin, ce qui est intéressant c'est que chacun amène sa propre culture tactique : par exemple moi je suis de Toulouse et je privilégie le jeu avec les arrières, et à côté de ça tu as d'autres joueurs qui vont jouer au ras avec des avants, et c'est enrichissant. Quels parallèles pourrais-tu dresser entre le monde réel du rugby et le monde virtuel de XV Manager ? Je dirais l'excitation de monter ton équipe, de faire évoluer tes propres joueurs et les amener à un niveau international. A travers le forum et l'équipe on retrouve l'esprit du rugby, toute l'excitation des victoires, les désillusions en cas de descente et la joie en cas de montée au niveau supérieur.

Pour terminer cet entretien, dirais-tu qu'une expérience de joueur est utile pour réussir sur XV ? Pas du tout, et pour te citer un exemple, les deux meilleurs managers de notre nation n'ont jamais joué au rugby de leur vie et sont pourtant de fins tacticiens. Je pense donc que cela ne change rien !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ansolo 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines