Magazine Rugby

HCup vue par l'Oeil de Benezech : Noves s'est trompé

Publié le 03 mai 2011 par Pierre Salviac

Toulouse a perdu sa couronne les armes א la main face א une superbe יquipe du Leinster. Les Toulousains se sont inclinיs aprטs avoir magnifiquement luttי mais pouvaient-ils gagner ce match ? J’ai peur que la stratיgie choisie par l’entraמneur Toulousain ait condamnי son יquipe א subir la rencontre et א laisser le Leinster imposer son jeu fait d’alternances entre puissance et vitesse. Explications...

Une composition d’יquipe qui condamne Toulouse :

La stratיgie de Guy Novטs יtait certainement de dיplacer le ballon et de produire le maximum de jeu pour obliger les Irlandais א courir aprטs le ballon. Le manager franחais comptait s�rement sur une bonne conquךte en mךlיe, יvidemment, mais aussi en touche. Du coup, il a composי une יquipe faite pour gךner les Irlandais dans les airs et pour ךtre le plus mobile possible. Cela explique son choix en 3טme ligne avec Nyanga et Bouilhou pour encadrer Picamoles. Les 2 troisiטmes lignes avaient pour mission de composer un alignement א 4 avec Albacete et Maestri pour mener la vie dure א leurs adversaires, les empךcher d’avoir de bon ballons, voire mךme de permettre א son יquipe de monopoliser le contrפle de la balle, donc du jeu.

Le problטme de ce choix de 3טme ligne, c’est qu’il peut uniquement marcher si les Toulousains gardent le monopole de la balle et multiplient les temps de jeu en insistant sur les extיrieurs. Ils peuvent espיrer surprendre leurs adversaires par la vitesse des trois-quarts. Ainsi, le choix de Poitrenaud en lieu et place de Jauzion complטte ce choix en apportant plus de vitesse et plus de mobilitי sur les extיrieurs. Avec des 3טme lignes capables d’ךtre plus rapidement autour du ballon, Toulouse devait, selon la tactique, soit ךtre capable de gratter les ballons sur les attaques Irlandaises, soit provoquer des surnombres dans la ligne.

Lא oש la machine s’est grippיe, c’est que la touche n’a pas jouי, dans ce match, un rפle prיpondיrant. Non seulement il n’y en a pas eu autant que cela, mais, en plus, les Irlandais se sont sortis du piטge Toulousain sans trop de problטme. En tout cas suffisamment pour avoir des ballons א jouer. Et lא, d’un coup, Toulouse se retrouvait en position de faiblesse, ce qui explique aussi le nombre de fautes commises. C’est lא oש Guy Novטs a, א mon avis, fait une erreur. En choisissant une telle tactique, il a fait le sacrifice de la puissance au profit de la mobilitי. Face au Leinster, au moins sur ce match, ce choix s’est rיvיlי rיdhibitoire. En effet, mךme si le Leinster est une יquipe qui produit beaucoup de jeu, elle reste une יquipe puissante qui possטde des poids lourds avec une 3טme ligne royale dans sa capacitי א peser sur les dיfenses - O’Brien - Heaslip - McLaughlin puis Jennings et un 5 de devant capable de porter la balle avec Healy, Strauss et Hines trטs disponibles et bien soutenus aujourd’hui par Ross et Cullen. Ainsi, comme les Irlandais ont beaucoup eu le ballon en 2טme mi-temps, les Toulousaisn ont subi la puissance de leurs adversaires et non pas eu les armes pour rיpondre, mךme avec l’entrיe de Thierry Dusautoir. Du coup, la dיfaite a paru inיluctable א cause principalement de la tactique choisie par Guy Novטs.

Une association Sowerby - Picamoles - Nyanga qui aurait pu marcher ?

Bien s�r, aprטs le match, il est toujours plus facile de dire ce qu’il fallait faire. Mais au regard de la puissance Irlandaise, Guy Novטs n’avait pas beaucoup de solutions. Son premier problטme, et cela a יtי א mon avis un יlיment dיcisif, a יtי l’absence de Romain Millo-Chluski. Si l’on considטre que le match a basculי sur une mךlיe Toulousaine enfoncיe donnant la pיnalitי du 22-20 qui permet aux Irlandais de passer devant. Si l’on considטre qu’il a manquי de la puissance aux avants stadistes, il est יvident que l’international franחais a manquי. Et il a d’autant plus manquי que le manager Toulousain a dיcidי d’allיger sa 3טme ligne. Du coup, tout devenait compliquי pour les avants Toulousains. Comme le piטge de la touche s’est rיvיlי un flop ( difficile א prיvoir avant le match ), les Toulousains יtaient dיsarmיs dans l’axe et l’ont payי en fin de match malgrי la magnifique prestation de leurs trois-quarts.

Lire la suite :http://rugbyolympic.com/ecrire/articles_edit.php3 ?id_article=3181


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines