Magazine Société

Bernard Stasi (1930-2011) : Pas de politique sans morale !

Publié le 04 mai 2011 par Sylvainrakotoarison

La République française est en deuil depuis deux jours : après Patrick Roy, Bernard Stasi, ancien Médiateur de la République, disparaît à la suite d’une pénible maladie.

yartiStasi05
C’est avec une profonde émotion que j’apprends la disparition de Bernard Stasi ce mercredi 4 mai 2011 à 01h45 du matin à Paris 18e. C’est son ancienne assistante parlementaire Anne-Marie Heloir qui a annoncé la triste nouvelle au nom de sa famille.

Depuis quelques années, Bernard Stasi était resté silencieux dans le débat politique, car il subissait une épreuve difficile, la maladie d’Alzheimer. Patrick Roy et Bernard Stasi viennent de disparaître, victimes de deux maux parmi les plus graves dont souffre la population.

J’avais écrit un article sur son itinéraire politique à l’occasion de son 80e anniversaire le 4 juillet dernier à ce lien et sur Agoravox également.

Bernard Stasi représentait pour moi la meilleure source d’inspiration politique, mettant en avant une éthique personnelle et faisant passer bien derrière elle toute considération de carrière personnelle.

Bon vivant, sachant rire tout en considérant sérieusement la chose politique, Bernard Stasi a fait partie de ces hommes qui fondent leurs convictions sur des valeurs morales intangibles et sur l’intérêt général.

Énarque et élu député de 1968 à 1993, passionné par les relations internationales, Bernard Stasi aurait pu avoir une longue carrière ministérielle. Pour diverses raisons politiques et personnelles, il n’aura été qu’une année ministre à la fin de la Présidence de Georges Pompidou dans le gouvernement de Pierre Messmer.

Hervé Torchet avait évoqué la manière dont Bernard Stasi a été évincé de la succession de Jean Lecanuet à la présidence du Centre des démocrates sociaux au congrès de Versailles du CDS en 1982 au profit de Pierre Méhaignerie actuellement à l’UMP.

Ami de Michel Rocard, de Simone Veil et de Jacques Chirac, Bernard Stasi avait refusé d’entrer dans un gouvernement socialiste d’ouverture en mai 1988 où aucun contrat politique entre le PS et les centristes n’avait été souhaité par le Président François Mitterrand.

Bernard Stasi fut l’un des rares, avec justement Simone Veil et Jacques Chirac, a comprendre le danger du Front national naissant à l’époque des municipales partielles de Dreux le 4 septembre 1983. Grâce à cette clairvoyance, il a réussi à obtenir du RPR et de l’UDF l’absence totale d’alliance électorale avec le FN qui prévaut encore aujourd’hui à l’UMP. Étanchéité que certains élus UMP voudraient aujourd’hui remettre en cause.

Médiateur de la République, il a été chargé par le Président Jacques Chirac de la délicate commission sur la laïcité qui a abouti à la législation à propos du port du voile dans les écoles.

Bernard Stasi a été l’honneur de la vie politique française.
Il a sans cesse rappelé les valeurs de la République.

La messe d’enterrement aura lieu dans la matinée du mercredi 11 mai 2011 à la Basilique Sainte-Clotilde à Paris 7e.

Que son parcours puisse inspirer les générations politiques qui arrivent.

Aussi sur le blog.


Sylvain Rakotoarison (4 mai 2011)

http://www.rakotoarison.eu
Pour aller plus loin :
Bon anniversaire, Bernard Stasi !

yartiStasi07

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/bernard-stasi-1930-2011-pas-de-93343




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine