Magazine

Retour à l’Eclaireur

Publié le 05 février 2008 par Chrisos


L’Eclaireur, restaurant, bar, lounge.
10 rue Boissy d’Anglas, 75008 Paris.
Tél. : 01 53 43 09 99. Site Web.

Testé début janvier 2008, m’y re-voilà, cette fois avec ma mère, pour son dernier jour à Paris (pour cette fois). Ouf, nous évitons les deux tables avec vue directe sur la collection de dessins et gravures de bites, mais nous n’en sommes pas loin, puisqu’en tournant la tête un peu à gauche, j’ai droit à l’intégrale, en un coup d’œil. À droite, heureusement, c’est plus dégagé, et plus haut de plafond, avec notamment une fresque murale mélangeant chouettes et gratte-ciels éclairés. Clientèle de shoppeuses++, quelques couples, pas trop  de rendez-vous business (peur d’entourer un client de bites?), moyenne d’âge qui frôle la cinquantaine.

Un mélange plutôt réussi de sombre et de plus clair, avec quelques motifs légers et distrayants (chouettes, singes…) contrairement au Sens. Un verre de Saint Nicolas de Bourgueil (7€) pour ma mère, un verre de Rioja (7€, le même Marques qu’au Sens, quelques jours plus tôt? oui, il me semble). Ma mère a déjà commandé des entrées : une salade verte (4€), ma foi à un tarif plus qu’honnête et agréablement mangeable, et une rémoulade de céleri, fines tranches de noix de Saint Jacques crues, truffes, deux tartines de salade et fromage (28€). C’est assez joliment servi, et globalement bon, sauf que la rémoulade a bien plus de gout que les noix de St Jacques, qui se retrouvent un peu inutiles, à moins de les isoler avec les lamelles de truffes noires.

Bon début! On continuera ensuite avec un filet de boeuf black angus saignant (28€), preque semblable à celui que j’avais pris la dernière fois. Ma mère a encore en tête , qui fait partie, avec le Bistrot Napolitain, des restaurants du quartier où elle retournerait volontiers (ChrisoScope 2, Michelin 0, ChrisoScope 2, Lebey 0…, avec le Passage de Senderens, je ne suis pas loin du 1, 2 et 3 zéro, même si c’est vrai qu’elle avait bien aimé , trouvé dans le Lebey). Refermons cette parenthèse où je me félicite moi-même, et revenons au bœuf et à l’essentiel : pas mal, mais on connait mieux et moins cher.

Mon club sandwich aux truffes (28€, club sandwich sans truffes à 18€, il me semble), n’est pas mal du tout. Avec des truffes, ça change pas mal de choses! Les frites sont plus à mon goût (plus cuites, plus croustillantes) que celles qui accompagnent le filet. Le club, coupé en deux selon une diagonale, est bien garni, goûteux, pas sec (contrairement à ma voisine de table à droite, je n’ai pas ressenti le besoin de demander du ketchup et/ou de la mayonnaise)

Anne-Marie finit avec un sorbet coco+déco caramel translucide (6€). Verdict : bon sorbet (mais rien de Moi je craque pour une OeuFabergé : marron + glace marron, entourée d’une fine couche de chocolat noir, qui fond lorsque l’on verse le caramel chaud et liquide dessus (12€). Un poil trop sucré pour moi, mais délicieusement fondant et coulant.

Un déjeuner agréable, dans les temps (un peu plus d’une heure), pour un peu plus de 60€/tête. Certes, c’est cher, mais si on corrige ça par le facteur quartier (à 1 minute de la place de la Concorde, à 3 minutes de la Madeleine), et par le fait que c’est plutôt bon, que le service est gentil et efficace (renouvellement assez rapide de la carafe d’eau), serveuse très gentille et plutôt mignonne, qui ferait penser à une Carla Bruni asiatique. Pas sur d’y retourner très souvent, parce que niveau qualité prix plaisir, il y a mieux dans le quartier, mais une fois de temps en temps, en passant…

Retour l’Eclaireur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chrisos 588 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog