Magazine Environnement

Le cuivre bon élève du recyclage

Publié le 09 mai 2011 par Sequovia

Le cuivre bon élève du recyclageC’est un nouveau record pour la filière du recyclage de cuivre qui couvre désormais 45,7% des besoins en Europe contre 33,7% dans le monde. Cette performance dans un contexte de demande croissante et de fluctuation des prix est due à la fois à sa disponibilité et à son prix compétitif.

 

 

  • Une filière en forme

Le recyclage du cuivre est permis par ses propriétés chimiques puisqu’il est recyclable à l’infini sans altération ni perte de performance contrairement à d’autres matériaux. Ainsi, 80% du cuivre utilisé depuis l’antiquité serait toujours en circulation.

Différentes  sources d’approvisionnement coexistent :
   - La réintroduction directe de chutes d’usines dans le processus de production.
   - La revalorisation de cuivre issue de produits en fin de cycle de vie. Il est alors récupéré, trié puis refondu. Le potentiel de récupération est particulièrement élevé pour les câbles, toitures, canalisations, moteurs ou les équipements informatiques et électroniques.

En Europe, ce potentiel est d’autant plus important de part le taux élevé d’équipements contenant du cuivre ainsi que le développement de la filière de traitement. Les DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques) représentent une source importante pour le recyclage du cuivre car celui-ci est  largement utilisé pour sa conductivité électrique et thermique élevée. Ainsi les 500 millions de téléphones portables hors d’usage dans le monde contenaient à eux seuls 7 900 tonnes de cuivres.

  • Les effets du recyclage de cuivre

Cette performance permet de réduire l’impact sur la planète puisqu’en comparaison à la production de cuivre primaire, le cuivre recyclé permet jusqu’à 85%  d’économies d’énergies. Pour Olivier Tissot, Directeur du Centre d’Information du Cuivre, «La seule production de cathodes à partir de cuivre recyclé permet d’économiser près de 700 000 tonnes de CO2 chaque année». Le secteur du bâtiment est un des premiers utilisateurs puisqu’en moyenne, les produits en cuivre utilisés (des canalisations jusqu’aux toitures) contiennent 70% de cuivre recyclé.

Cependant, le prix actuel du cuivre (environ 7000€/tonne) rend le métal très convoité et de nombreuses professions sont victimes de vols : professionnels du bâtiment, producteurs agricoles… La SNCF concentre à elle seule 3200 vols de câbles en 2010 (soit une hausse de 170% par rapport à 2009) pour un coût de 30 millions d’euros.

  • L’avis de Sequovia

Le cuivre, étant réutilisable à l’infini, doit être valorisé après son utilisation. Son tri et sa refonte représentent un enjeu très important puisqu’il peut subvenir à une partie importante de nos besoins et par conséquent limiter notre dépendance aux matières premières.
Pour  que les matériaux précieux comme le cuivre soient recyclés, les DEEE doivent notamment êtres déposés dans des points de collecte dédiés.

  • Source : Copper Study Group

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog