Magazine France

la droite dure déclare la guerre aux pauvres… et aux étrangers

Publié le 10 mai 2011 par Gédécé @lesechogaucho

la droite dure déclare la guerre aux pauvres… et aux étrangers… et pendant ce temps là, la « gauche » célèbre Mitterand. On est pas aidés !

Au nom de la liberté d’expression, ils sont de plus en plus nombreux à se lever, à revendiquer leurs droits, et à crier à l’injustice. Ils n’hésitent pas pour certains à  utiliser à l’endroit de ceux qui défendraient une vision plus généreuse de l’humanité le terme de collaboration, étrange renversement de rhétorique… qui me semble relever du révisionnisme historique.

 Ils s’appellent Eric Zemmour, Yvan Rioufol, Renaud Camus, Didier Goux, Elisabeth Lévy ; Alain Finkielkraut, Robert Ménard, Michel Garroté, Alain Soral (cherchez l’intrus), et brandissent l’argument ultime : ce sont de bons et beaux chevaliers blancs  qui  luttent contre le politiquement correct et la  bien-pensance… (Et pour peu qu’elle soit de gauche, le plaisir est plus grand).

 Ils ironisent volontiers sur notre manque de vigilance à discerner le danger bien réel selon eux qui guette notre civilisation et que bien entendu nous sous-estimons, pauvres naïfs égarés que nous sommes… Un péril totalitaire nous guette, et nous n’en avons pas conscience. Les éveilleurs, ce sont eux. Les vigilants, ce sont eux. Les vrais démocrates, encore eux. Certaines de ces nobles âmes vont même  jusqu’à invoquer la mise sous tutelle de la France par le fascisme islamique… Misère de la pensée.  

 Pourtant, ce qui envahit les médias comme un raz de marée au point que l’on se sente minoritaire à exprimer une opinion différente, la pensée dominante du jour,  n’est-ce pas celle-là ?

 Le lepénisme aurait-il donc contaminé toutes les consciences de France ?

  Faut-il donc être raciste, xénophobe, se revendiquer d’un  principe de pragmatisme exclusif en exprimant haut et fort, et si possible de manière tonitruante et ne souffrant  aucune contradiction, sous peine d’excommunication, son obsession islamophobe ? Faut-il répandre à toute occasion  si possible médiatique son souci de lutter contre les hordes arabes qui constitueraient la pire menace qui soit, bien loin devant les catastrophes naturelles, nucléaires, chimiques, économiques ou sociales  qui nous menacent bien davantage ?!

 Faut-il, comme Wauquiez, d’une droite qui n’a plus de sociale que le nom (comme l’était le national socialisme ?), éradiquer les moindres acquis sociaux qui nous resteraient encore à distribuer aux manants qui n’ont pas eu la chance de naître comme lui avec une cuiller en argent dans la bouche ? Et condamner les plus démunis au travail obligatoire comme de tout temps la droite extrême en eut le désir ?

 Faut-il, pour faire moderne et aller dans le sens du vent, souscrire au registre des binationaux de Goasguen, qui choque même Mariani (c’est pour dire !)  ? Faut-il  encore et toujours courir derrière le FN comme seul détenteur de l’attente populaire et meneur de jeu d’un débat qui s’annonce bien curieusement con-centré… vers d’étranges fantasmes nés d’un imaginaire souffreteux, de peurs pathologiques ?

 A passer plus de temps aujourd’hui à se repaître des victoires du passé qu’à imaginer l’avenir et à combattre au présent, nous ne rendons pas hommage à la gauche : nous l’enterrons. Et baissons notre froc devant une droite qui elle ne s’encombre pas de salamalecs… C’est la guerre. Des idées. Et nous sommes en train de la perdre, plus que dans les urnes : dans l’opinion.

 Réagissons. Maintenant. Sans quoi, nous pourrions bien, à juste titre, essuyer le feu de critiques qui, ne valant que ce qu’elles valent mais qui existent déja, engageraient dans ce virage d’une droite extrême la responsabilité de toute la gauche. Ou du moins de toute celle qui ne veut pas de ce monde puant là. Mais qui n’a encore rien fait de bien convainquant pour le combattre. J’attends.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte