Magazine Santé

ALZHEIMER: Obésité à 40 ans? 4 fois plus de risque à 70 ans – Neurology

Publié le 10 mai 2011 par Santelog @santelog

ALZHEIMER: Obésité à 40 ans? 4 fois plus de risque à 70 ans – NeurologyCette étude du Karolinska Institute (Suède) menée sur des jumeaux révèle le lien entre le poids et la démence et suggère que comparativement aux personnes de poids normal à l'âge mûr, le risque de démence plus tard dans la vie est d'environ 91% plus élevé pour les personnes qui ont été en surpoids et près de 4 fois plus élevé pour les personnes qui ont été obèses. Des conclusions publiées dans l'édition du 4 mai de la revue Neurology.


Cette recherche suédoise a demandé aux participants, des jumeaux, qui avaient plus de 65 ans de rappeler leur poids quand ils étaient âgés d'environ 40 ans. Les chercheurs ont étudié comment le poids des participants estimé à mi-vie a pu affecter leur risque de différents types de démence à leur âge au moment de l'étude, soit un âge moyen de 74 ans. L'étude révèle un risque accru de 71% de démence associée au surpoids et l'obésité. Cependant, quand on regarde la façon dont des jumeaux à sont affectés, les chercheurs concluent également que la génétique ainsi que le mode de vie sont également des facteurs de risque de démence. Cette étude de cohorte menée par le Dr. Weili Xu sur 8.534 jumeaux, recrutés à partir du partir du Twin Registry suédois, afin de pouvoir prendre en compte certains facteurs génétiques et du mode de vie dans l'enfance, a également examiné la façon dont le poids à la quarantaine est associé précisément au risque de maladie d'Alzheimer. Ces jumeaux étaient nés en 1935 ou plus tôt, et étaient âgés de plus de 65 ans au moment de l'évaluation.


La démence à 74 ans associée à un IMC élevé à 40 ans:Sur les 8.534 participants, 350 (4,1%) avaient une maladie, dont 232 la maladie d'Alzheimer et 74 une démence vasculaire. 114 autres participants ont été diagnostiqués avec une “démencenon définie”.Au total, 6% des participants féminins et 4,6% des participants masculins avaient une démence. Les chercheurs ont constaté que, comparativement aux participants sans démence, des jumeaux atteints de démence sont plus âgés, ont un niveau d'éducation plus faible et un indice de moyen de masse corporelle (IMC), mais, en revanche, avaient un IMC plus élevé quand ils étaient d'âge moyen. Les personnes atteintes de démence étaient également plus susceptibles d'avoir le diabète, une maladie cardiaque et d'avoir eu un accident vasculaire cérébral. Les chercheurs constatent que 2.541 jumeaux (29,8%) ont déclaré qu'ils étaient en surpoids ou obèses lorsqu'ils étaient d'âge moyen (IMC entre 25 et 30 =surpoids, IMC>30=obésité).


Quels autres facteurs de risque de démence? Les chercheurs ont calculé comment l'âge, le sexe, l'éducation, l'hypertension artérielle, les AVC ou autres antécédents de maladie cardiaque influent sur le risque de développer une démence de toute nature. Ils ont également calculé séparément comment ces facteurs influent sur le risque de développer la maladie d'Alzheimer. Les chercheurs constatent que, comparativement aux personnes de personnes de poids normal (à un âge moyen de 40 ans), les personnes en surpoids (au même âge) sont 71% plus susceptibles d'avoir un type de démence plus tard dans la vie (OR: 1,71, IC: 95%, 1,30 à 2,25) et 91% plus susceptibles d'avoir la maladie d'Alzheimer. Les personnes obèses à un âge moyen sont presque quatre fois plus susceptibles d'être atteintes de démence (OR: 3,88, IC: 95% 2,12 à 7,11). L'association poids-démence est indépendante du diabète au cours de la vie ou des maladies cardiovasculaires.


Quelles influences génétiques? Le partage des influences génétiques en particulier sur le poids et d'autres facteurs de risque de démence comme des facteurs environnementaux peuvent contribuer à l'association entre IMC et démence, concluet également les chercheurs.


Plus simplement, cette étude montre à nouveau l'importance de maintenir un poids de santé à l'âge mûr - comme à tous les stades de la vie - pour tenter de réduire le risque d'une multitude de maladies, y compris …la démence.


Source: Neurology May 3 2011doi: 10.1212/WNL.0b013e3182190d09Midlife overweight and obesity increase late-life dementia risk A population-based twin study.


ALZHEIMER: Obésité à 40 ans? 4 fois plus de risque à 70 ans – Neurology
Accéderà l'Espace Neuro, Obésité


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine