Magazine Sport

L’edito: Lille de France

Publié le 10 mai 2011 par Levestiaire @levestiaire_net

Ca n’a pas pu vous echapper l’équipe de France de hockey sur glace disputait les mondiaux. De toute façon, il n’y a pas d’autre compétition.

L’edito: Lille de France

Gourcuff a donc décidé de sortir du placard. Pas pour nous dire pourquoi il ne sait plus se servir de ses pieds depuis près de deux ans, mais plutôt pour nous révéler avec l’assurance de l’adolescent frippon qu’il aime les filles. On aimerait aussi savoir s’il pense que l’homosexualité est une maladie ou si son grand-père a vendu du beurre aux Allemands.  Allez Cécile un petit effort, il n’a même pas dit s’il préférait la marelle ou la corde à sauter. Pour ceux qui se demandaient ce que Cris foutait encore en France, le quinquagénaire brésilien a apporté une réponse cinglante. Finir son contrat de mercenaire. Mission accomplie, après avoir empêché Lyon d’être champion, il s’est fait Marseille, ah ces Brésiliens. Autre scoop, Djokovic a livré  la recette pour battre Nadal: mieux jouer que lui. Fallait y penser. En même temps, France 2 a mis 20 ans pour virer Salviac. D’autres mystères ne seront pourtant pas résolus comme la disparition des papiers NBA et du pigiste qui va avec, le désintérêt pour un sport dominé par un type qui s’appelle Vettel ou  pourquoi Chabal a l’air si bête. Une bonne nouvelle quand même,  apparemment on peut mourir d’autres chose que d’une overdose ou d’un cancer à 25 ans quand on est cycliste. Rassurant.

 Pendant ce temps-là la France retient son souffle, le Mitterrand du rugby sera-t-il du voyage en Nouvelle-Zelande? Et pourra-t-il y rester?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Levestiaire 1939 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine