Magazine Société

Ex-Robin des Bois

Publié le 10 mai 2011 par Edgar @edgarpoe

Pour "fêter" les 30 ans de l'élection de François Mitterrand, pas beaucoup mieux que d'écouter Téléphone : ex-robin des bois dit tout d'une certaine désillusion, dès 1982.

Ou lire le très bon article de François Cusset : http://lemonde.fr/idees/article/2011/05/09/critique-des-annees-mitterrand_1519153_3232.html Ou la descente en règle par Laurent Pinsolle : http://gaulliste-villepiniste.hautetfort.com/archive/2011/05/10/il-y-a-30-ans-il-changeait-sa-vie-pour-le-meilleur-et-la-not.html Cusset ou Pinsolle ont enfin analytiquement raison et, pour moi, affectivement tort. Car le 10 mai 1981 c'était une fête comme à 11 ans, j'en avais rarement vécu. Spinoza : Par cela seul qu’au moment où notre âme était affectée de joie ou de tristesse nous avons vu un certain objet, qui n’est point du reste la cause efficiente de ces passions, nous pouvons aimer cet objet ou le prendre en haine. La fameuse tête de Mitterrand affichée au 20 h ce dimanche a sans doute été le déclencheur de l'une des plus grandes explosions de joie de l'histoire de France. Difficile ensuite de détester tout à fait l'homme qui en a été la cause. mitterrand_51-7.jpg Le 10 mai 1981 une partie du peuple qui se croyait prisonnière s'est éprouvée libre. Ce que Mitterrand a fait de cette liberté par la suite est une autre histoire. Le jour où l'oppression européenne finira, la joie sera également de retour. Des erreurs seront faites sans doute, mais en attendant on ne peut pas oublier que la joie de 1981, c'est celle d'une libération. En attendant les suivantes.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Edgar 4429 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine