Magazine

Tu m’as ému, couillonne !

Publié le 10 mai 2011 par Desfraises

Tu m’as ému, couillonne !

En cliquant sur la capture d'écran, vous tomberez dans les filets de mon nouveau bébé (un projet dont je vous causerai bientôt ; merci @ diplopy d'avoir arrosé la graine d'idée qui germait déjà - phase étude de marché ON)


Pile le jour où j’avais le moral dans les chaussettes, oui oui, j’ai pas l’air hein, mais ça m’arrive Marie-Yves, j’ai beau avoir l’optimisme chevillé au corps, il arrive à mes chaussettes d’atteindre mon indéfectible propension à la joie et de recouvrir mon front de son odeur tendrement familière et putride (phrase pas terminée, reprendre le début pour attraper la queue du sens), une compatriote blogueuse se fend d’un billet doux à mon propos.
« Tu m’as ému, couillonne ! » lui réponds-je publiquement sur Twitter.
C’est pas tout ça mémé courses m’attendent. Pendant ce temps, je vous invite à lui baiser les pieds (qui sentent bon, eux*) : Là-bas !
Post Scrotum : Je viens seulement de saisir l'allusion du « blablabla combien par le passé, je l’ai couvert de la crème de mes louanges. » Je l'avoue. Zette m'a un pâle jour d'hiver offert une merveille de crème "soin des mains" qui répare, apaise, protège. Bloguer, ça abîme les mains !
* Quoique. Je n'ai pas vérifié.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Desfraises 1925 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte