Magazine Science & vie

Une nouvelle espèce d'hominidé aurait coexisté avec l'homme de Néandertal

Publié le 10 mai 2011 par Jann @archeologie31

Les Néandertaliens auraient partagé l'Europe avec un mystérieux hominidé qui pourrait représenter une toute nouvelle espèce, suggère un article accepté pour publication dans le Journal of Human Evolution.
L'étude décrit la récente découverte de restes d'un hominidé dans ce qui est maintenant la Serbie: en l’occurrence, une mâchoire et des dents fossilisées datant d'au moins 113.000 années.

Une nouvelle espèce d'hominidé aurait coexisté avec l'homme de Néandertal
D'après Mirjana Roksandic, auteur de a recherche et professeur associé d'anthropologie à l'Université de Winnipeg, le spécimen est primitif et ne montre pas de traits dérivés de Néandertal, "Cela pourrait être un simple cas d'un membre non-représentatif d'une population plus large qui est morphologiquement primitive, ou d'un membre représentant une population plus primitive restée dans les Balkans, alors que l'homme de Néandertal se développait dans le reste de l'Europe."
L'Europe semble avoir été le foyer de plusieurs espèces au cours des 1,7 millions dernières années, dont l'Homo georgicus, l'Homo antecessor, l'Homo heidelbergensis et l'Homo neanderthalensis.
Pour l'étude, les chercheurs ont effectué un scanner et d'autres analyses de la mâchoire et des dents qui ont été découverts à Mala Balanica Cave en Serbie.
Dusan Mihailovic,  co-auteur de l'étude, explique que de nombreux outils ont été trouvés dans la partie supérieure de la couche géologique sur le site. Des travaux d'excavation supplémentaires devraient mettre à jour d'anciens outils selon lui.
Le complexe de grottes est situé dans une région centrale des Balkans, connue pour être riche en biodiversité.
"La richesse de la biodiversité est une des caractéristiques de la région des Balkans: les biogéographes s'accordent pour dire que la plupart des espèces végétales et animales qui ont repeuplé le continent après les glaciations sont venues des Balkans", ajoute Roksandic, "dans le nord du continent, toutes les espèces de l'Est, et un bon nombre de l'Ouest, proviennent en partie des Balkans."
Il reste difficile de savoir si oui ou non nous sommes face à une nouvelle espèce humaine originaire des Balkans. Cette région n'a jamais été très isolée, et sa partie sud est restée ouverte tout au long du Pléistocène. La découverte d'un nouvel Homo est donc d'autant plus déconcertante.
Les chercheurs ne peuvent pas conclure grand chose de son apparence et de son comportement, mais ils peuvent dire qu'il avait une grande mâchoire et des dents petites par rapport à d'autres fossiles humains connus. Les marques musculaires associées à la mâchoire ne sont pas proéminentes
La question de la possibilité de se trouver en face d'une nouvelle espèce, doit aussi prendre en compte le fait qu'il existe un large éventail de variation à l'intérieur même de la branche des Néandertaliens; il n'est donc pas impossible que la mandibule Mala Balanica fasse partie de cette variation.
Ces questions auront peut-être des réponses à venir: Mihailovic espère fouiller d'autres lieux en Grèce, en Roumanie, en Bulgarie et dans d'autres parties des Balkans.
Au cours des 10 dernières années, lui et ses collègues ont identifié plus de 100 grottes avec de possibles sédiments du Paléolithique rien qu'en Serbie et Monténégro.
Source:
  • Discovery news: "Mysterious New Human Coexisted with Neanderthals"

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine