Magazine Internet

Wikipédia sur la voie de la sagesse. Ou pas.

Publié le 10 mai 2011 par Pierrotlechroniqueur

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/33/Three_Wise_Monkeys%2CTosho-gu_Shrine.JPG

Je faisais, comme à mon habitude de bon chroniqueur, la tournée des pages communautaires et je suis donc tombé sur cette nouvelle, quoique limitée, poussée de fièvre concernant le Comité d'arbitrage, et plus particulièrement l'interprétation du résultat de cette Prise de décision. Bon, pour une fois, tout le monde semble y mettre du sien, et les désaccords se tiennent donc dans une ambiance qui, à défaut de respirer la franche camaraderie, demeure correcte (on va dire ça comme ça). Et les échanges pertinents. À une exception près, il faut bien la souligner : les interventions de l'arbitre Indif. Qui a notamment eu cette formule, qui se voulait rhétorique mais quand même : l'approbation des anciennes pratiques "ni critiquables ni critiquées". Ah. Indif ne doit donc pas me lire, ce qui est évidemment très mal.

Wikipédia sur la voie de la sagesse. Ou pas.
Et, chacun l'a remarqué, la prise de décision a été lancée car tout le monde était bien sûr satisfait de la situation (le sujet n'était certes pas fondamental, mais symptomatique aux yeux de plusieurs personnes). De manière plus générale, il serait totalement surréaliste de prétendre que le Comité ou ses arbitres n'ont jamais été critiqués. Ne serait-ce que par un arbitre actuel : Popo le Chien. Pour le reste, chacun voit les débats à ce sujet depuis des années, avec une récente radicalisation.

Bref. Sans me prononcer sur le fond, je déplorais ces derniers temps le manque de communication des arbitres (ou au moins de quelques arbitres), je constate que ça ne va pas en s'arrangeant. Il paraît qu'il est sage, d'où ma photo, de ne rien voir ni entendre de mal. Ne pas accepter les critiques argumentées (à défaut d'être forcéent pertinentes) n'est pas pour autant preuve de sagesse. D'où ma photo aussi. C'est d'autant plus navrant que le dialogue semblait bien (et enfin) s'amorcer. Mais tant que quelques arbitres le refuseront toujours, le CAr n'est pas près de sortir du feu des critiques. Hélas. 

Note Image en provenance de Commons. Auteur : Michael Maggs


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierrotlechroniqueur 187 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte