Magazine Info Locale

Pessac : dernière ligne droite avant l’Unesco

Publié le 10 mai 2011 par Bordeaux7
Pessac : dernière ligne droite avant l’UnescoDans un peu plus d’un mois, la cité Frugès sera fixée sur son sort. Ce quartier de Pessac, construit par l’architecte Le Corbusier en 1924, pourrait entrer dans le club très fermé des sites classés au patrimoine Mondial de l’Unesco. Après une première tentative infructueuse en 2009 la ville retente sa chance cette année, cette fois dans le cadre d’une candidature commune avec les 18 autres sites Le Corbusier à travers le monde. Tous étaient réunis lundi à Paris en présence du ministre de la culture Frédéric Mitterrand, pour un dernier rendez-vous avant le verdict. Le maire de Pessac Jean-Jacques Benoît était du voyage.
Quel était le but de cette rencontre ?
Jean-Jacques Benoît : Il s’agissait de manifester la mobilisation des villes françaises et internationales pour ce projet. L’Icomos (Conseil international des monuments et des sites) doit en effet rendre d’ici quelques jours un rapport qui guidera l’Unesco dans son choix. L’implication de tous est nécessaire. Pas suffisante, mais nécessaire. Je crois que cette fois nos villes ont pris conscience que certaines critiques émises par l’Unesco en 2009 étaient justifiées. Nous avons bien travaillé pour y remédier.

Qu’est-ce qui a changé ?

Et bien par exemple nous n’avions pas de plan de gestion par rapport à l’environnement proche des sites et l’impact d’un classement sur cet environnement. Nous nous sommes dotés d’un plan qui prévoit notamment des aides à la rénovation pour les habitants de la Cité Frugès. Car un classement est aussi synonyme de contraintes.
A l’inverse, quelles retombées positives en attendez-vous ?
Ce sera la reconnaissance de l’oeuvre d’un architecte qui voulait offrir des logements de qualité au plus grand nombre. Pour Pessac c’est l’espoir d’une notoriété internationale qui viendra s’ajouter à celle du vin. 4 à 5000 personnes viennent déjà visiter la cité Frugès chaque année.
Vous serez donc fixés fin juin.  Vous avez bon espoir ? Et que ferez-vous si vous obtenez le classement ?
Une fête, pour commencer ! Nous sommes raisonnablement optimistes. Un peu comme un élève qui a bien travaillé pour le bac : on a fait ce qu’il fallait, mais nous ne sommes pas à l’abri d’un impondérable. L’Unesco a parfois des critères face auxquels on ne peut rien. Mais cette fois nous avons un très bon dossier de candidature. Après la déception de 2009, je crois qu’on pourrait difficilement faire mieux. •
Propos recueillis par Sophie Lemaire

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine