Magazine Info Locale

Intercommunalité: fini les faux fuyants

Publié le 12 mai 2011 par Dornbusch

Avec la mise en place par le Préfet de la Commission Départementale de la Coopération Intercommunale, l’époque des faux fuyants en politique est terminée. On ne va plus pouvoir se contenter de poser des petits pavés, de ripoliner les façades et de se jumeler avec des villes lointaines. Il va falloir rentrer dans le dur et proposer aux habitants et travailleurs un vrai projet pour leur avenir.

Intercommunalité: fini les faux fuyants

Nous ne découvrons pas ce sujet, cela fait plus de 5 ans que nous nous battons pour qu’enfin le territoire s’organise et sorte de son déclin qui voit équipements majeurs et transports lui échapper sans parler des presque 3Millions d’euros par an qui ne sont pas versés.

Le Parti Socialiste est l’acteur de l’intercommunalité tant au niveau national (2 lois Chevenement) qu’au niveau local, face à des acteurs sur la défensive voir même la négation (le fameux Livre  Noir de l’Intercommunalité du député Beaudouin).

Nos convictions sont claires: la démarche doit être large, transparente, associer la population et les travailleurs à la nouvelle définition de leur avenir. Nous l’avons proposée voici prés d’un an dans un courrier au Sous Préfet; un groupe de travail intercommunal (lettre que je reproduis ci dessous).

Assez de temps a été perdu, les trains (au sens propre…) sont passés

Le Parti Socialiste assumera ses responsabilités et proposera des initiatives majeures pour cette période décisive qui s’ouvre enfin.

David Dornbusch

Secrétaire de la section socialiste de Fontenay sous Bois – Blog d’actualité politique de la 6° circonscription du Val de Marne (Fontenay sous Bois, Vincennes, Saint Mandé)

Copie du courrier

« Pour un groupe de travail intercommunal sur l’intercommunalité:

Lors du discours prononcé le 15 mai a Chinon lors des 12èmes assises de l’Association des Petites Villes de France, la ministre de l’Interieur Michelle Alliot Marie a annoncé qu’il était désormais temps de finaliser la carte de l’intercommunalité. On sait que la date retenue est probablement fin 2011 et en tout etat de cause avant la fin de la mandature actuelle.

Les trois communes de Vincennes, Fontenay et Saint Mandé sont particulièrement concernées par ce sujet, étant parmi les dernières communes de France et d’Ile-de-France à n’avoir intégré aucune intercommunalité (au sens des lois Chevènement)

Il est maintenant temps d’avancer avant de devoir etre poussés par les événements et d’agir sous la contrainte administrative.

Les sections du Parti Socialiste de Fontenay, Vincennes et Saint-Mandé demandent que les municipalités mettent en place un groupe intercommunal, transparent, représentatif et ouvert qui aura pour charge d’étudier les différents scenarios possibles pouvant inclure des rapprochements avec les intercommunalites voisines, de les soumettre aux citoyens des différentes communes et de permettre le meilleur choix pour chacun avant la date fatidique.

Les elus socialistes de 3 communes qui sont deja constitues en groupe de travail intercommunal sont particulierement volontaires pour participer a ce travail

Le Parti Socialiste rappelle que parmi les larges avantages de la mise en place d’une telle structure figure la prime versée par l’Etat aux communes regroupées, prime qui s’élève à pres de 40 euros par habitant et par an, soit plus de 4 millions d’euros pour les habitants des trois communes

Pour les sections socialistes de Fontenay sous Bois, Vincennes et Saint Mande, Sandra Provini, Claire Lemeunier et David Dornbusch


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dornbusch 490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine