Magazine

1996 - Mon année de joueur

Publié le 14 mai 2011 par Poisseman @Poisseman
1996 - Mon année de joueur
Voici venir une nouvelle rubrique qui s'attardera à une année précise du jeu vidéo, ou plus exactement aux dix jeux qui m'auront marqué durant ces fameux douze mois. De manière périodique, je reviendrai sur mes souvenirs les plus forts an par an - rien d'objectif mais juste faire parler le coeur  -; et pour cette première j'ai décidé de commencer via l'année 1996.
10- Wild Arms
C'est après avoir touché au RPG made in SquareSoft - et en avoir été contaminé - que je me suis mis à regarder ce qui se faisait dans les autres crèmeries. Ainsi en suis-je venu à parcourir les étendues du jeu de rôle de Sony et Media Vision, très sympa mais assez loin de la claque que m'avait donné un certain FF7 (j'ai joué à Wild Arms trois ans après sa sortie).
1996 - Mon année de joueur
9- Obélix
Et on est sur Game Boy, là. A cette époque, Infogrames nous sort des titres tirés de licence de très grande qualité, et ces nouvelles aventures des irréductibles Gaulois nous enchantent par une technique supérieure au premier opus et la possibilité de jouer Astérix ou Obélix, le tout englobé dans un jeu de plates-formes action sans sauvegarde à connaître sur le bout des doigts.
1996 - Mon année de joueur
8- SoulBlade
Le prédécesseur de SoulCalibur nous présentait déjà tout ce qui fera de la série un culte incroyable. Si son envol est bien parti avec sa suite, rendons hommage à l'opus initial - en v.o. Soul Edge -, ses personnages, sa jouabilité 3D et son rendu visuel sublime (pour l'époque).
1996 - Mon année de joueur
7- Crash Bandicoot
Le renard amateur de pommes et destructeur de caisses connaît sa première aventure en 1996, et le public fait connaissance avec son ennemi juré le Dr Cortex. Mais surtout découvre une boîte de talentueux développeurs nommée Naughty Dog, qui nous donneront plus tard Jak and Daxter et Uncharted. Bienvenue, les gars!
1996 - Mon année de joueur
6- Die Hard Trilogy
3 jeux en 1, et en plus d'être très différents, ils sont surtout très bons! Action, tir et voiture dans l'univers des trois premiers films de John McLane, dont j'ai édité un rétro précédemment. C'est clair, on en avait pour notre argent.
1996 - Mon année de joueur
5- Les Chevaliers de Baphomet
Qu'est-ce que j'ai pu me tirer les cheveux sur ce point'n clic aux énigmes bien ardues, à la logique pas toujours, euh, "logique", en compagnie du so british George Stobbart et de sa copine parisienne. Le secret des Templiers fait partie de ces aventures qu'on oublie pas de sitôt.
1996 - Mon année de joueur
4- Duke Nukem 3D
Wanna some? Come get some! Mais oui, qu'on en veut encore de tes répliques cultissimes, de tes armes et gadgets kitchs et puissants qui nous ont bien aidé à sauver notre Terre de ces maudits aliens. Et puis, jouer en multi local entre potes avec toi, cher Duke, c'était tellement jouissif que quinze ans après il nous arrive d'en reparler encore. Et même d'en faire unrétro rien qu'à toi.
1996 - Mon année de joueur
3- Fifa 97
Le premier jeu de foot en totale 3D, c'est supra-moche aujourd'hui mais putain qu'est-ce que j'ai pu le kiffer et le faire tourner à l'époque. Championnats et coupes avec les licences officielles et vrais noms des joueurs, et même du foot en salle. A ne surtout pas ressortir, mais plutôt en garder les meilleurs souvenirs.
1996 - Mon année de joueur
2- Tomb Raider
Lara, ma Lara, que serais-je devenu sans toi? Ta première aventure en quête du Scion de l'Atlantide, je l'ai tellement vadrouillée que j'en ai trouvé tous ses secrets. Joué trois fois, obtenu les armes et munitions illimitées; et rédigé un autre rétro ici-même.
1996 - Mon année de joueur
1- Resident Evil
Peur, effroi, cauchemars, sursauts, mais aussi courage et vaillance contre des boss que l'on ne peut fuir. Une histoire dont le final m'a coupé la chique, un titre dont la beauté - ah l'époque, hein! - et les angles de caméra étaient sacrément impressionnants, et vachement pesant dans une tension extrême. Le début d'une grande et belle saga, un épisode mythique: le meilleur! Et même l'un de mes best of tous temps et consoles confondus, qui a également eu droit à sa rubrique rétro.
1996 - Mon année de joueur
A bientôt pour une nouvelle année du jeu vidéo.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Poisseman 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog