Magazine Cinéma

Le manuel du parfait Tarantino

Par Raoulvolfoni

Le manuel du parfait Tarantino

Cours sur les basiques du cinéma américain, première année. Il y a, parmi les nombreux réalisateurs de talent, quelques phénomènes qui sortent du lot. Par leur personnalité, leurs idées et/ou leur mode de fonctionnement, ils sont meilleurs que les autres. Quentin Tarantino fait partie de ceux là avec en plus une extraordinaire faculté à remettre sur le davant de la scène des stars déchues.

John Travolta (et l’église de scientologie aussi) lui doit tout. Il est donc de bon ton, non pas pour briller en société mais simplement parce que ça s’appelle la culture générale, de connaitre les bases sur ce réalisateur.

Donc, Quentin Tarantino, en tant que réalisateur, c’est :

Le manuel du parfait Tarantino

Avec un total de 432.319 M$ au Box Office et une moyenne de 61.759 M$ par film, on peut dire que Inglorious Basterds a largement contribué à relever le niveau des recettes et de la carrière de Tarantino. D’ailleurs, la côte Rotten pour ce film est une des meilleures de sa carrière.

Le manuel du parfait Tarantino

Une carrière en dents de scie donc avec pourtant un mode opératoire identique à chaque cession. La recette du succès de Tarantino donc.

Le manuel du parfait Tarantino

Rien à ajouter si ce n’est que je trouve le truc très bien fait et particulièrement bien observé. J’aime bien Tarantino, un peu moins ses excès.

Plein d’autres bons trucs à découvrir sur ce site.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :