Magazine France

Journée internationale contre l’homophobie

Publié le 17 mai 2011 par Jeunegarde

entete_homophobie Au moment où la Cour suprême du Brésil vient d’ouvrir l’union civile aux couples de même sexe, suivant l’exemple de pays comme l’Afrique du sud, l’Argentine, la Belgique, le Canada, l’Espagne, le Luxembourg, le Mexique, la Norvège, le Portugal, les Pays-Bas, la Suède et plusieurs états américains, la France prend du retard. Alors que le chef de l’Etat et sa majorité dressent le bilan des quatre années qui se sont écoulées depuis son élection, chacun peut constater qu’aucun des maigres engagements pris devant les Français en 2007 pour les droits des personnes LGBT n’a été tenu.

En 1999, avec le pacs, la France montrait le chemin de l’égalité des droits. Aujourd’hui, en réservant le mariage aux couples hétérosexuels, la France est à la traîne. Les socialistes (parti qui a aboli le classement de l’homosexualité en tant que maladie en France) et les communistes ont déposé plusieurs propositions de loi pour ouvrir le mariage à tous les couples et reconnaître les familles homoparentales (ouverture de l’adoption et accès à l’assistance médicale à la procréation).

Malgré l’opposition du gouvernement, le Sénat a adopté le mois dernier un amendement du groupe socialiste visant à ouvrir l’assistance médicale à la procréation (AMP) à tous les couples, donc de facto aux couples de femmes. Le 9 juin, le PS a d’ailleurs choisi d’ouvrir un débat en séance publique sur sa proposition d’ouverture du mariage aux homos.

L’opinion publique française y est favorable. La droite s’y oppose pourtant avec obstination.

et-alors
Les communistes, 1er groupe parlementaire à l’Assemblée nationale à avoir déposé des propositions de loi en ce sens, souhaitent également ouvrir ces droits quelque soit l’identité de genre. Une loi doit être adoptée contre les discriminations LGBT avec un volet préventif et éducatif auprès des jeunes dans le cadre de l’Education nationale. La lutte contre toutes les discriminations doit être une priorité, notamment dans les entreprises et sur tous les lieux de travail. De plus, le Parti communiste français milite pour la dépsychiatrisation du parcours transsexuel, transgenre, le libre choix de l’équipe soignante et un changement d’identité simplifié sans frais de procédure et la prise en charge des soins par la Sécurité Sociale. Il demande enfin que le droit d’asile soit accordé aux personnes LGBT menacées dans leur pays d’origine.

A l’instar de ce qui a été fait dans de nombreux pays, communistes et socialistes français entendent faire progresser le droit et les mentalités en faisant figurer dans leur projet 2012 l’ouverture du mariage et de l’adoption pour tous les couples et de la procréation assistée à toutes les femmes, sans discrimination.

Interrogé sur ces sujets, EELV indique qu’une commission LGBT a toujours existé au sein des Verts et trouve son prolongement au sein d’EÉLV. Leurs parlementaires se sont toujours battus pour obtenir des droits égaux pour toutes et tous. En ce sens, EELV partage les revendications telles qu’exprimées plus haut par le PS ou le PCF et souhaite que la France les porte au niveau international. On notera que le gouvernement Ougandais, qui présentait un projet de loi condamnant à mort l’homosexualité, a dû reculer sous la pression internationale.


Les propos de Christian Vanneste sur… par TELEOBS


05/07/10 – 4 – Marine Le Pen sur une subvention… par FN-Nord-Pas-de-Calais

Programme de cette journée (cliquer ici)
Exposition Et Alors ? à la BFM Limoges du 17 au 20 mai

Avec l’aimable collaboration de BassKlar et Didier Tescher


Tags: EE-Les Verts, Homophobie, journée internationale, PCF, PS

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte