Magazine France

Christine Boutin : « Le Hellfest a piégé DSK »

Publié le 17 mai 2011 par Bravepatrie

Ne reculant devant rien pour faire parler de lui, le Parti Socialiste français profite de l’aubaine : Dominique Strauss-Kahn accusé de viol, éléphants et éléphanteaux découvrent avec ravissement ce que cela fait de parler dans un micro. Contrairement à notre vénéré Présidentissime qui sue sang et eau pour fabriquer un bilan qu’il pourra présenter fièrement devant la France régénérée, ceux-là se vautrent dans le stupre supposé d’un des leurs pour attirer à eux les ors médiatiques.

Dans ce chaos pathétique s’élève cependant une voix pure et lucide, celle de l’humble et pieuse Christine Boutin : « Je pense que vraisemblablement on a tendu un piège à Dominique Strauss-Kahn et qu’il y est tombé » ; puis de poursuivre en off que les réseaux satanistes mondialisés - dont le Hellfest n’est qu’une des figures de proue françaises - y sont très certainement pour quelque chose.

Cependant, en journalistes professionnels, force nous est de reconnaître que la thèse boutiniste souffre au premier abord de quelques failles. Malgré la réalité d’une corruption à l’échelle planétaire de la musique Métal dont feu le député socialiste Patrick Roy se présentait comme l’un de ses thuriféraires, il manque à cette affaire un mobile car les alliances idéologiques et de fait ne manquent pas entre le courant pseudo-musical et le parti socialiste.

Corruption des jeunes esprits, Métal et socialisme même combat ! Mœurs déplorables et mise au pinacle des luxures les plus abjectes, qu’il s’agisse de l’adoration de succubes ou de la promotion du mariage homosexuel, les voici main dans la main à nouveau ! Enfin, l’élément le plus solide reste sans conteste la judaïté de DSK. Toute personne un tant soi peu instruite sait que le judaïsme repose sur le culte plus ou moins secret du Diable : le déicide perpétré il y a 2000 ans n’en témoigne-t-il d’ailleurs pas sans aucun conteste ? Il apparaît donc absolument étrange que Dominique Strauss-Kahn, luciférien par définition, puisse être victime d’une machination montée par ses propres co-sectateurs.

Souhaitant dissiper ces doutes, nous avons pu joindre Philippe De Villiers qui réservait des informations exclusives pour Brave Patrie : « Ce que la plupart de vos confrères semblent ignorer, c’est que ni le FMI ni l’hypothèse française ne lui suffisaient... Il briguait la régence de Pandémonium ! »

L’affaire n’aura donc été, comme l’on pouvait s’y attendre, qu’un règlement de compte sordide entre dégénérés de la pire espèce.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bravepatrie 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte